Nofi-Soral


« Effectivement, dès que l’on s’oppose à ses dérives, il nous traite de sionistes et d’indics des flics comme il l’a fait avec Mathias Cardet par exemple ! »

 Nous avons tous entendu parler (et continuons d’entendre parler) d’Alain Soral. Ce monsieur aux motivations obscures qui s’érige souvent en dissident et défenseur des opprimés. Seulement voilà, à plusieurs reprises, force a été de constater qu’il n’était pas celui qu’il prétendait, ni pour ses prises de positions concernant les descendants d’immigrés, ni même en tant qu’intellectuel.

Soral le boxeur, Soral l’académicien, Soral le philosophe… tous des personnages purement inventés dans le but de prospérer dans le star-système. Salim Laïbi, auteur de Le Mythomane, a réalisé ce long travail d’enquête pour nous livrer de sordides vérités sur ce supposé Robin des Bois des temps modernes.


Entretien.

1- Cette mise à nu d’Alain Soral, était-ce une vengeance ?

Cette question, posée comme telle, me semble réductrice car elle tend à assimiler un travail minutieux et rigoureux, détaillé et richement référencé, à une affaire qui graviterait en somme autour d’un sentiment vindicatif qui m’est totalement étranger. Elle ressemble beaucoup à l’accusation de « jalousie » que Monsieur Alain Soral lui-même utilise abondamment à l’instar des rappeurs d’ailleurs. Rappelons que je ne suis pas seul, loin de là, puisque plusieurs figures importantes, intellectuels, journalistes, écrivains… ont rejoint mon travail de dénonciation comme le Pr Pierre Dortiguier, P.-É. Blanrue, Olivier Mukuna, M. Cardet, Julien Teil, Laurent Glauzy,… et tant d’autres. […] Lire la suite ici.