EMG 2015 Logo


Imaginez le même concept, mais réservé aux chrétiens, ou pire encore, aux musulmans. Ah, mais non, j’oubliais, c’est impossible, puisque pour avoir droit à ces olympiades tribales et confessionnelles, il faut avoir la carte de membre à part entière, à savoir : avoir subi un génocide. Les Arméniens peuvent donc en être ? Eh bien non, car l’exception à cette règle stipule qu’il faut en plus être juif. Mince c’est dommage ! Les Gazaouis, les Indiens d’Amérique, les Rohiyngas, les  aborigènes d’Australie, les victimes de l’Holdomor ukrainien et tous les peuples qui furent eux aussi victimes de génocide apprécieront.

La cérémonie d’ouverture se tiendra, et ce n’est pas une blague, dans un ancien stade… nazi !


Les Olympiades juives s’ouvrent pour la première  fois à BerlinLes Maccabiades européennes, les Olympiades juives, se tiennent à partir de ce mardi et durant dix jours à Berlin, dans les mêmes lieux que les jeux organisés par le régime nazi, en 1936.

La 14ème édition des Jeux Olympiques juifs se déroule pour la première fois en Allemagne dans un amphithéâtre construit par les Nazis pour accueillir les Jeux Olympiques d’été de 1936, le Waldbühne, ainsi qu’au Stade Olympique où Hitler a présidé l’ouverture des Jeux, cette année-là.

Malgré la reprise des relations diplomatiques entre l’Allemagne et Israël il y a maintenant 50 ans, ce n’est qu’aux Maccabiades de 2011, à Vienne, qu’une équipe de sportifs juifs a participé aux Jeux sous le drapeau allemand, rappelle Rfi. Yoram Maron, un survivant de l’Holocauste, a déclaré à la JTA (Jewish Telegraphic Agency) qu’il voulait «montrer au monde entier qu’après toutes les morts, nous (les juifs) sommes encore en vie et nous allons de l’avant».

Le président de la fédération juive allemande organisatrice, Alon Meyer, parle déjà «des Jeux de la réconciliation». «Pour beaucoup d’entre nous, il est difficile d’appeler notre maison ce pays qui commence par la lettre A», rappelle toutefois Rebecca Gop. Elle s’exprime au nom des juifs berlinois dans le magazine interne de ces olympiades, lequel pose la question: «L’Allemagne peut-elle être une patrie pour les juifs?».

2300 athlètes juifs venus de 36 pays

Lors de cette 14ème édition, 2.300 athlètes juifs venus de 36 pays vont se rencontrer, rapporte le quotidien israélien Haaretz, qui dénombre 19 sports au programme. Parmi les épreuves on remarque, à côté du basket, du football, de la natation et de l’escrime, des compétitions de bowlings, d’échecs et de bridge. Mais il n’y aura pas d’épreuve d’athlétisme organisées dans le stade.

Lundi, une cérémonie du souvenir s’est tenue dans l’ancien camp de concentration de Sachsenhausen, au nord de Berlin. Le coup d’envoi des Jeux sera donné par le président allemand, Joachim Gauck, ce mardi soir devant 15.000 spectateurs, à la Waldbühne.

Les Jeux tenteront également d’établir «un record non sportif», explique Oren Osterer, ancien basketteur et responsable de l’organisation des Olympiades. En effet, le but est de battre la plus grande fête de shabbat organisée à Tel-Aviv l’an dernier.Lire la suite