bouteflika-malade-93Vous avez tous vu la vidéo dans laquelle l’actuel président algérien soupirait faiblement en hachant des phrases à peine audibles dans lesquelles il était censé être question des numéros des articles de la constitution et du code électoral en rapport avec son dépôt de candidature. En réalité, il s’était complètement gouré.  Les numéros justes étant plus longs à citer, il aurait eu du mal à tenir jusqu’au bout et aurait risqué l’étouffement, car il n’était pas question de l’article 32 mais 136 du code électoral. Ceci renseigne parfaitement le peuple sur son état de santé grave qui l’empêche d’assumer sa fonction présidentielle voire les plus petits besoins élémentaires de la vie quotidienne. Mais n’est-ce pas logique qu’un peuple lui-même malade et démoralisé soit présidé et dirigé par un vieillard mourant avec, à la tête du FLN, un vulgaire drabki ? Le peuple, dit-on, a les dirigeants qu’il mérite. Ils ont même osé déposer un certificat médical attestant de sa parfaite santé ! Vu la corruption endémique qui gangrène l’Algérie, il n’a pas été ardu en effet de trouver un médecin pour attester de sa verte jeunesse, prêt même à rajeunir son état civil de quelques décennies et pourquoi pas, attester de son aptitude à convoler en justes noces ? Quoi de plus simple à réaliser dans la Cour des miracles…

Fin_de_Chapitre

Vous pouvez commander le(s) livre(s) en cliquant sur l’image correspondante :

FMM_3edition_IndexKS_3D Couve_Bellanger_3D_1 11_Septembre_2001_MiniShoah_Hebdo