En 2017 le régime criminel américain affirmait disposer des preuves confondant le pouvoir syrien qui serait en réalité responsable de l’attaque chimique à Khan Cheikhoun. Comme c’est souvent le cas, la vérité trouve sa source aux pays de l’oncle Samuel. C’est une règle immuable. En effet, la vérité aime se manifester au cœur du mensonge, c’est de notoriété.