Le tribunal administratif de Toulouse a confirmé l’interdiction pour Enedis d’entrer dans les logements sans autorisation pour installer un compteur Linky. (DAMIEN MEYER / AFP)

Il est tout de même effrayant de devoir se réjouir d’une telle évidence, à savoir qu’une entreprise ne doive ni ne puisse rentrer chez vous sans votre autorisation, pour y installer son compteur ! Cela reste néanmoins une excellente nouvelle qui va calmer les ardeurs de certains installateurs sous-traitants qui n’hésitaient pas, jusqu’alors, à rentrer sans autorisation en brisant, comme des voyous, des cadenas et des chaînes. Il est donc rassurant de constater que le tribunal administratif fasse respecter le droit à la propriété privée !


Le tribunal administratif de Toulouse a confirmé mardi l’interdiction pour Enedis d’entrer dans les appartements et les maisons sans accord des propriétaires ou des occupants pour installer un compteur Linky. 

Les employés d’Enedis ne peuvent pas entrer dans les maisons ou les appartements sans autorisation pour installer les compteurs Linky. Le tribunal administratif de Toulouse a confirmé mardi 12 septembre cette interdiction d’entrer dans les logements sans accord des propriétaires ou des occupants, rapporte un journaliste de franceinfo à Toulouse.

Le tribunal répondait à une saisine du préfet de Haute-Garonne en référé, après que le maire de Blagnac, près de Toulouse, a pris un arrêté le 16 mai dernier pour réglementer la pose des compteurs Linky.

Il souhaitait ainsi garantir aux usagers la liberté d’exercer leur choix à titre individuel et sans pression pour deux choses : l’accès à leur logement ou propriété et la transmission des données collectées à des tiers partenaires commerciaux de l’opérateur.


avatarfranceinfo