Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Géopolitique

Vidéo de la conférence de Cheikh Islam Ibn Ahmad tenue à Marseille 

Vidéo conférence très intéressante concernant la manipulation des masses musulmanes via la science des hadiths eschatologiques. Ce qui se passe actuellement en Syrie/Irak n’est rien d’autre qu’une immense manipulation. Cheikh Islam Ibn Ahmad opère une belle plongée dans l’histoire de l’islam et des musulmans afin de comprendre d’où peuvent venir ces discordes et fitnas. Il sera également question du Dajjal et de sa ruse, à travers les textes prophétiques, sachant que 99% de ces textes sont apocryphes car leurs chaînes de transmission ont été contaminées par des rapporteurs très douteux qui ont manipulé les textes pour des raisons bassement politiques. La question de l’esclavage en islam sera également abordée à la lumière des textes canoniques traitant de cette pratique courante à l’époque, aussi bien en Arabie que dans le reste du monde.

Tradition

Les Sahâbah d’après le Coran, la Sunnah et le Jumhûr des Salafs par Islam Ibn Ahmad 

Voici ce qui remet les pendules à l’heure concernant la définition du Sahâbî (Compagnon) du Prophète (que la paix soit sur lui) d’après les Salafs Sâlih et les sunnites en général. Certes, la définition répandue aujourd’hui proposée à l’origine par les Muhaddithûn (savants du Hadîth) est conforme au sunnisme, si ce n’est qu’elle est une définition circonstanciée à une discipline à la base. Mais vous allez vous rendre compte clairement et sans ambiguïté qu’une autre approche existe bel et bien d’après nos sources sunnites et ce, avec force argumentative.

Lectures

Parution le 11 septembre 2015 du livre « Les ennemis de l’humanité » de Lotfi Hadjiat 

Avec des mots simples et un langage clair, Lotfi Hadjiat, à la lumière des Textes sacrés, offre au lecteur une histoire revisitée de la légende humaine, depuis l’ancêtre commun Adam, reconstituant ainsi avec bonheur la mémoire enfouie d’événement majeurs, à l’image du crime abominable commis par Caïn sur son frère Abel et dont nous payons à ce jour les conséquences. Comme nous le rappelle l’auteur, le salut ne peut être qu’individuel – chacun recherchant le sien propre – et il ne peut venir que d’une victoire remportée sur soi-même : « On ne peut vaincre que soi-même ; la plus belle victoire est une défaite, que dis-je, une soumission totale à la souveraineté divine. ». C’est tout un art de vivre, toute une philosophie.