L’intellect est un don de Dieu à l’homme pour lui permettre de distinguer l’être du simulacre. Ce don peut ainsi devenir un pont vers l’être, vers Dieu. Car il n’y a d’être que divin et de simulacre que humain. Condamner l’usage de l’intellect dans la religion comme le font les « fous d’Allah » est donc une grave offense à Dieu (Allah rend sage et Satan rend fou, on n’est donc fou que de Satan). L’intellect peut cependant prendre aussi une mauvaise direction et nous perdre, les dérives de la science moderne nous le montrent bien.