Enfin, il était temps que la justice s’intéresse à ses affaires. Lors des élections législatives de 2012, j’avais déposé plainte contre lui auprès du procureur de la république avec constat d’huissier à l’appui,  hélas en vain ! On comprend mieux maintenant pourquoi il était au dîner du Crif marseillais…

Perquisition au local de campagne de Karim Zéribi
Zéribi_GuériniL’étau judiciaire se resserre autour du conseiller municipal écologiste Karim Zéribi. Ce mercredi, la brigade financière a en effet perquisitionné durant plusieurs heures son ancien local de campagne au 62, boulevard du Capitaine Gèze (14e) ainsi que Marsactu a pu le constater. En présence de Zéribi, les policiers en sont ressortis en emportant des ordinateurs et plusieurs dossiers. Ils intervenaient dans le cadre de l’instruction menée par la juge Anne Tertian. Les enquêteurs cherchent à savoir si les fonds des associations fondées par l’ancien eurodéputé auraient pu servir à financer son activité politique.Il existait en tout cas une proximité réelle entre ces deux activités puisque la permanence de l’écologiste partageait les locaux de Capitaine Gèze avec l’association APC recrutement.
« À mon avis, cela devrait s’accélérer maintenant », juge Jean-Louis Keita, l’avocat de Zéribi. Il paraît en effet inéluctable que l’élu soit entendu, ainsi qu’il l’a lui-même réclamé lors d’une récente conférence de presse. Dans sa livraison du jour, le Canard enchaîné précise quelques points de l’instruction en cours et indique que la justice s’intéresse notamment à « l’embauche de personnel pour de la propagande électorale ». Dans cette affaire, un ancien président de l’association Agir pour la citoyenneté fondée par Zéribi est déjà mis en examen pour abus de confiance et recel. Il doit être réentendu la semaine prochaine.

Fin_de_Chapitre

Vous pouvez commander le(s) livre(s) en cliquant sur l’image correspondante :

FMM_3edition_Index Couve_Bellanger_3D_1 11_Septembre_2001_MiniShoah_Hebdo