chemtrailsLe ministre Cuvillier, avec sa tête de con, avoue devant l’Assemblée qu’ils utilisent des « canons de nitrates » pour prévenir les orages ! Pas à côté des aéroports peut-être mais ils existent bien, parole de ministre ! C’est une étape supplémentaire de franchie concernant la réalité de l’existence effective en France des fameux chemtrails. En vérité, il suffit de lever la tête et d’observer le ciel pour en être convaincu…

chemtrail19Un député UMP de l’Oise a évoqué des expériences secrètes pour expliquer les orages de grêle de ces derniers mois. Une intervention qui a amusé de nombreux députés, mardi.
La séance de Questions au gouvernement, hier à l’Assemblée générale, a été le théâtre d’une séquence aux frontières du réel. Comme l’explique le site Métro, Lucien Degauchy (député UMP), a interrogé le Premier ministre sur la nature de ces épisodes métérologiques qui se sont multiplités ces derniers mois sur le territoire français.
Le député de l’Oise a ainsi évoqué des « rumeurs » propagées par  » des personnes soi-disant très bien informées » faisant état « d’expériences anti-grèle menées notamment à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle [conduites] avec des techniques et des produits nouveaux ». Ce qui provoquerait la formation de grêlons de taille et de forme qui se sont abattus dans un périmètre […] à côté de Roissy ».
M. Degauchy a donc interrogé Manuel Valls sur la véracité de ces faits. La question a provoqué de nombreux rires et sourires, dans la majorité comme dans l’opposition. Frédéric Cuvillier, secrétaire d’État aux Transports, a répondu à cette question. Il a balayé d’un revers de la main cette rumeur expliquant que ce genre d’opération ne pouvait être conduite à proximité d’une zone aéroportuaire.