Article qui montre là encore que les enseignants pratiquent le genre dès la petite enfance avec des chansons ridicules et pathétiques sous couvert de lutte contre l’intolérance, au détriment de l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et du calcul…

Lisses : la chanson apprise en classe ne plaît pas à tous les parents

bouton-genderEn pleine polémique sur la théorie du genre, une instit a dû justifier son choix de faire chanter «Fille ou bien garçon» à ses élèves.

Son fils « ne chantera plus cette chanson ». Djalal Mortaza, père de quatre enfants, vient d’interdire à son aîné de 9 ans de faire comme ses camarades de classe : chanter la ritournelle du groupe français Zut « Fille ou bien garçon », enseignée à une classe de CE 2-CM 1 de l’école Jean-Baptiste-Corot, à Lisses (Essonne).

« Y a pas d’zizi à mes outils, ça veut dire quoi ? Que les enfants n’ont pas de sexe, s’indigne ce responsable d’école de football à Lisses. C’est inadmissible. Quand j’ai découvert les textes de cette chanson, je suis allé voir l’enseignante. »En pleine polémique sur l’enseignement de la théorie du genre à l’école, la maîtresse a aussitôt tenté de calmer les esprits en écrivant vendredi dernier une lettre à l’ensemble des parents. « Je vous adresse ces quelques lignes afin de dissiper tout malentendu, tout doute, toute incompréhension, explique-t-elle. Fille ou bien garçon est une chanson humoristique de Zut, tirée de l’un de leurs huit albums. Je l’ai choisie dans la simple intention d’amener les enfants à réfléchir et à échanger sur la tolérance, le respect et l’égalité entre les filles et les garçons. » Des thèmes qui font partie de la Déclaration universelle des droits de l’homme et « des missions de l’école de la République ».

L’enseignante précise que le choix de cette chanson, étudiée depuis novembre, s’inscrit « dans la continuité d’une première chanson portant sur la tolérance, le respect et l’égalité entre tous les hommes ».

Des explications qui ne convainquent vraiment pas Djalal Mortaza, 30 ans. « Ma fille de 8 ans joue au foot. Cela ne me pose pas de problème, dit-il. Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi leur mettre ça dans la tête à cet âge-là ? Avec tout ce qu’on entend à la télé, la théorie des genres, les manifestations… Il y a tellement de choses à leur apprendre avant ! »
[…]

Fin_de_Chapitre

Vous pouvez commander le(s) livre(s) en cliquant sur l’image correspondante :

FMM_3edition_Index Couve_Bellanger_3D_1 11_Septembre_2001_MiniShoah_Hebdo