camel-bechikh


Ahhh le Camel Bechikh, le soldat de Philippe Péninque, mentor et financier d’Alain Soral, vient se ridiculiser et s’humilier une fois de plus avec l’extrême droite de Marine Le Pen et F. Philippot. Vous souvenez-vous du courriel adressé par Philippe Péninque à Soral, début 2014, lui demandant de lui arranger une entrevue avec Farida Belghoul, sur une idée de Camel Bechikh ? (cf. capture ci-dessous). Il convient toutefois de préciser que Farida Belghoul s’est toujours refusé à rencontrer Philippe Péninque. Ah l’UOIF et les frères musulmans ! Ils étaient déjà, du temps de Said Ramadan, mouillés avec la CIA et les USA ; ça n’a pas beaucoup changé en 2016… Décidément ils mangent à tous les râteliers et sont capables de s’unir avec le sionisme, la franc-maçonnerie, le lobby LGBT… rien ne les arrête, pas même la honte. Ainsi il pourra rencontrer dans ces réunions les membres du Bétar ou de la LDJ et discutailler ensemble de l’avenir de la France, ou pourquoi pas, diriger un char LGBT à la prochaine Gay Pride !

Cette tentative, déjà avortée, de récupération des jeunesses musulmanes des banlieues au profit du FN est risible car on ne voit pas comment un parti pro sioniste, pro LGBT, maçonniquement assumé et tout simplement profondément islamophobe peut-il réussir un tel tour de passe-passe, une telle arnaque !


courriel-peninque-soral-camen-bechikh-belghoul


Étrange, tout de même, de convier à sa table le membre d’une association qu’on fustige à peu près tous les quatre matins…

C’est pourtant ce qu’a fait « Banlieues patriotes », un collectif du Front national, qui a enregistré dimanche 16 octobre une web-émission dont l’invité était un membre de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF). Intéressant quand on sait que les dirigeants de cette fédération musulmane sont proches des Frères musulmans. Et encore plus lorsqu’on sait que le FN demande depuis des mois, à longueur de communiqués, la dissolution de l’UOIF !

L’émission, qui devrait être diffusée mercredi, s’intitule Mon quartier la France, et l’invité en question s’appelle Camel Bechikh. Ce musulman pratiquant d’origine algérienne a présidé l’association Fils de France, qui prône un islam « patriote ». Il est aussi un porte-parole de la Manif pour tous, dont il sert de poisson-pilote pour tenter de rallier les musulmans hostiles au mariage gay. Un portrait publié début 2014 par mentionnait déjà son appartenance à l’UOIF, ainsi qu’une proximité avec la mouvance complotiste d’Alain Soral, déjà condamné pour antisémitisme ou injures à caractère racial.

« Un invité, et non un adhérent »

« Les invités sont pas forcément d’accord avec nous, ce qui se dit n’engage en rien le FN, se défend auprès de l’AFP Jordan Bardella, conseiller régional FN et responsable de « Banlieues patriotes ». Camel Bechikh m’a dit qu’il était adhérent de l’UOIF, sans y être impliqué. Il y a plusieurs lignes je crois.» En mai dernier, le même Jordan Bardella dénonçait dans un communiqué… la tenue du rassemblement annuel de l’UOIF au Bourget.

Interrogé par Marianne, l’eurodéputé Florian Philippot, vice-président du FN chargé de la communication, ne voit pas non plus le problème : « Je pense que tout le monde, moi le premier, ignorait qu’il était à l’UOIF dont manifestement, il n’a en rien le discours, puisqu’il défend l’assimilation et la République contre l’islamisme. Pour le reste, il demeure un invité, et non un adhérent. »

Pour l’instant. Car si, conformément aux vœux de Marine Le Pen, l’UOIF est dissoute, Camel Bechikh pourra toujours […]

Louis Hausalter — Marianne