La pseudo-science expose que la plupart des animaux existant auraient eu une forme gigantesque durant la prétendue période de la préhistoire qui est une invention darwiniste. C’est par exemple le cas du Meganeura monyi, une libellule géante qui aurait mesuré plus 70 cm.

Néanmoins les darwinistes « oublient » de parler des hommes géants qui auraient mesuré plus de 5 mètres, alors que la Bible les mentionne à 17 reprises. Les plus connus étant Goliath et Nebroth, le constructeur de la Tour de Babel dont parle saint Augustin dans La Cité de Dieu.

Cet oubli est d’autant plus suspect que nous pouvons demander si les géants ont existé, ont-ils existé à une période où tout était gigantesque ? Ont-ils alors connu les dinosaures ? Si tel est le cas, ces derniers, ont-ils réellement disparu il y a 65 millions d’années ? Par conséquent, si l’histoire des dinosaures était plus récente, la terre a-t-elle 4,5 milliards d’années, ou bien entre 6.000 et 10.000 ans comme le laisse penser la lecture de la Bible contre les mensonges du darwinisme. Mon livre LES GÉANTS ET L’ATLANTIDE : REVELATIONS DE L’ARCHÉOLOGIE INTERDITE répond à toutes ces questions et bat en brèches les mensonges évolutionnistes. Ce livre qui existe déjà en allemand, va bientôt paraître en anglais.