Menu de navigation des pages

Papa porte un pantalon et maman porte une robe enfin disponible

Posté le Dimanche 6 avril 2014 | Commentaires fermés

Enfin la sortie tant attendue de ce livre qui se positionne dans une optique des JRE afin de rendre à chaque parent la place qui est la sienne dans un objectif de complémentarité harmonieux loin du discours lénifiant de nos bobos triponctués menteurs et manipulateurs.

Papa_porte_un_pantalon_Belghoul_Recto

Lire la suite

Jazz suprême. Initiés, mystiques & prophètes

Posté le Vendredi 28 mars 2014 | Commentaires fermés

Jean Michel Dhuez reçoit l’invité du jour le saxophoniste et compositeur Raphaël Imbert, en partenariat avec Philosophie Magazine, qui publie son ouvrage « Jazz suprême. Initiés, mystiques & prophètes » aux Editions de l’éclat. Il a notamment signé deux albums « Bach – Coltrane » et plus récemment « Amadeus & The Duke » unissant jazz et musique classique.

 

Lire la suite

Cabale anti-Dieudonné : Le nabot scato qui a tout faux

Posté le Mercredi 15 janvier 2014 | Commentaires fermés

Nabe, le traître le plus louche de l’histoire de la littérature, par LLC

Nabe est un traître infâme ; voilà qui ne fait plus aucun doute. Par jalousie puérile, par hystérie égocentrique, par ressentiment mesquin, Nabe a opéré une des plus grandes volte-face de l’histoire de la littérature, en conspuant avec le mépris le plus radical Dieudonné et son public, en janvier 2014.

Un œil sur la chronologie est instructif. En 2004, Nabe fait une véritable hagiographie de l’humoriste dans J’enfonce le clou. Il faut noter que dès cette époque le public actif de Dieudonné est déjà, de notoriété publique, composé de gens remettant en cause la version officielle du 11 septembre 2001. C’est le 28 décembre 2008 ; Dieudo fait monter sur la scène du Zénith de Paris le fameux négationniste Robert Faurisson. Puis le 22 octobre 2011, Nabe fait plus que jamais copain-copain avec Dieudo en allant le voir à la Main d’Or, comme des photos avec fans communs en témoignent. Or, à cette date les opinions (révisionnistes et conspirationnistes) du comique et de tout son public ne sont plus un mystère pour personne, et spécialement pas pour Nabe, qui s’intéresse à l’humoriste depuis longtemps.

Pourtant, que nous annonce Taddei en accueillant Nabe le 10 janvier 2014 ? Qu’il travaille à un ouvrage sur les conspirationnistes et les révisionnistes de la sphère Dieudonné depuis trois ans ? Cela nous fait remonter, en toute précision, au 10 janvier 2011, soit 10 gros mois avant la fameuse séance photo entre copains ! Pour qui nous prend-on ? Nabe avait déjà entamé une croisade anti-Dieudo avant la scène bisou-bisou ? Nabe a-t-il pissé son millier de pages dès le 22 octobre 2011, à peine les photos de camaraderie publiées, pour se mettre sur-le-champ à consacrer un ouvrage entier à chier sur Dieudo, Soral et compagnie (ce qu’il annonce explicitement dans son grotesque « Avertissement ») ? Logiquement, Nabe était encore copain avec Dieudo, fin octobre 2011, et il a dû le rester au moins quelques temps après : la rupture s’est donc produite entre cette date et le 10 janvier 2014. Mais Nabe n’en a rien laissé filtrer, autrement que par allusions.

Conclusion : Nabe consacre un ouvrage de 1000 pages à un sujet censé dériver (dans son essence même) d’une rupture qui n’a pu avoir lieu qu’un an environ après le début de sa rédaction… Comportement hautement louche, particulièrement opportuniste, que tout le monde fustige, de tous côtés : les traîtres, personne les aime. Personne. Nabe, tu t’es grillé en beauté.

LeLibreCenseur

Lire la suite

« Avertissement » : Tremblez, mortels, devant le jugement dernier du dieu Nabe, par LLC

Posté le Dimanche 12 janvier 2014 | Commentaires fermés

Excellent article du très en forme LLC sur le micro-extrait du dernier paillasson de Captain Iglo, alias Marc-Édouard Nabe. Je vous laisse découvrir ce texte plein de Vérités avec un grand « V » sur l’immense écrivain génialissimement divin, Marco Banana.

Zagdanski sur Nabe


avertissementLa divinité littéraire, l’écrivain-dieu a prononcé un oracle ! Béni soit-il entre toutes les écrivinités ! Gloire et honneur te soient rendus, ô sommet de la Beauté stylistique, ô suprême esprit de Sagesse, ô sublime Sainteté jazzique, ô invincible et jalouse Intelligence ! Notre dieu à tous a daigné condescendre à nous offrir enfin son avis de Lumière sur tout un tas de gens qui sont pas gentils et drôlement pas sympas.

Écoutez ces paroles divines, d’une haute poéticité, qui ne peuvent provoquer que votre crainte la plus révérencieuse et votre admiration la plus béate : « J’ai été trop sympa » (traduisez : la patience divine est à bout, je vais vous punir !) Qui aurait pu écrire une telle phrase ? Personne ! La combinaison de ces cinq mots est le plus pur génie ! Entendez bien : « j’ », « ai », « été », « trop », « sympa » : le génie le plus absolu ! Le choix des mots, le choc des idées, la finesse de la syntaxe, la fluidité, la concision, la classe, la haute tenue, l’originalité la plus extrême, la plus inimitable : tout y est ! Voyez comment la personnalité de l’écrivain s’efface devant la vérité la plus universelle, devant la réflexion métaphysique la plus profonde (ah pardon, en fait c’est l’inverse).

« Et depuis trop longtemps » : du génie vous dis-je ! Rendez-vous compte : il finit une phrase par un point, et après, il en recommence une autre par le coordonnant « Et » ! Et en plus, cette phrase n’a pas de verbe, mais que des adverbes ! Quelle audace extraordinaire ! Quelle singularité stylistique ! Céline battu à plate couture ! Répétition du « trop » : quel talent ! Nabe, c’est le dieu du « trop ». Il est vraiment « trop » bon ! En ces deux phrases, tout est dit (ou plutôt rien) !

Lire la suite

Autodafé du livre de Blanrue interdit par la LICRA !

Posté le Vendredi 13 décembre 2013 | Commentaires fermés

Sur plainte de la LICRA, le tribunal de grande instance de Bobigny a décidé d’envoyer au pilon à la date du 13 décembre 2013 tous les exemplaires de la seconde édition de L’Anthologie des propos contre les juifs, le judaïsme et le sionisme de l’historien Paul-Éric Blanrue. La première édition, datant de 2007, était préfacée par Yann Moix, prix Renaudot 2013. Selon la LICRA, « la mise au pilon de cet ouvrage constitue une mesure nécessaire, dans une société démocratique, à la sécurité nationale, à la protection de la santé ou de la morale, à la protection de la réputation ou des droits d’autrui (…) » La LICRA « reproche à l’auteur de ne pas commenter ces propos et ainsi de révéler habilement des « messages subliminaux » d’encouragement à la haine raciale (…) ». En attendant les résultats du pourvoi en appel, Paul-Éric Blanrue a décidé de procéder à l’auto-autodafé de son ouvrage et de présenter son nouveau projet non-conformiste. Sérénissime et sauvage ! Un clip de Topdoc, avec la participation de l’Agence Info-Libre.

Lire la suite

Nuit de cristal à Clichy, la librairie Facta vandalisée !

Posté le Mardi 10 décembre 2013 | Commentaires fermés

Ils cherchent vraiment la confrontation en étant si peu nombreux et encore moins courageux… Bravo aux chantres de la liberté d’expression démocrateuse, leur vrai visage est celui de la censure et de l’autodafé.

Librairie-Emmanuel-Ratier-Facta-Delanoe-Vandalisée-Saccagée-646x861Emmanuel Ratier s’est fait punir par le pouvoir socialiste parisien pour ses articles décapants et ses révélations sur les pourris, faible mot, qui nous gouvernent.

Après plusieurs excellents travaux détaillés sur des personnalités du monde politique (Bertrand Delanöe par exemple, également instigateur  d’un procès contre Alain Soral), du monde maçonnique et occulte, (Diner du siècle où se mélangent journalistes, politiques etc.) et tant d’autres visibles dans sa revue faits et documents disponible sur Kontre Kulture, voici que sa librairie Facta vient d’être, dans la nuit du 9 au 10 Décembre, saccagée par une bande de voyous.

Faire le lien entre cet événement et ses travaux semblent d’une évidence limpide.

Communiqué d’Emmanuel Ratier du 10 Décembre 2013 :

« Notre librairie (Facta, 4 rue de Clichy, 75009 Paris) a été attaquée cette nuit. Vitre brisée, grands jets de pistolets à peinture rouge dedans, plusieurs centaines de livres bousillés, sol et tapis foutu, murs à repeindre, etc. Super, les défenseurs de la liberté d’expression… J’essaierai d’envoyer des photos ce soir. E. Ratier »

Lire la suite

L’Almanach pour tous : la bande-annonce

Posté le Vendredi 6 décembre 2013 | Commentaires fermés

almanach_0_1

Lire la suite
12345