Cette affaire semble tentaculaire, ce qui démontre à quel point la vie privée du prédicateur helvète était dissolue. La multiplication des partenaires à un niveau industriel dans des relations adultères ne peut qu’entraîner ce type de conséquences fâcheuses…


Du nouveau dans l’affaire Ramadan. Un réquisitoire supplétif vient d’être délivré pour des faits de « viols » qui auraient été commis à Paris sur deux femmes.

Celles-ci n’ont pas porté plainte.

Le parquet de Paris a délivré le 10 septembre un réquisitoire supplétif aux juges d’instruction chargés de l’affaire Ramadan. ­L’islamologue suisse est soupçonné d’avoir violé une femme à Paris en novembre-décembre 2015, et une autre, toujours dans la capitale, en mars 2016. Toutes deux n’ont pas souhaité porter plainte. C’est pourtant sur la base de leurs auditions par la brigade criminelle que Rémy Heitz, le procureur de la République de Paris, a décidé d’ordonner ces nouvelles investigations […]


 

Photo d’illustration : Tariq Ramadan fait l’objet d’investigations sur des nouveaux soupçons de viols. (Sipa)

Stéphane Joahny

Le Journal du dimanche [JDD]

29 septembre 2019