Non seulement elle affirme que les asymptomatiques ne sont que « très rarement » contagieux – à partir min. 33 – mais elle ajoute que le masque seul n’est pas suffisant car il faut aussi y ajouter les autres mesures… Après cette déclaration début juin 2020, panique générale dans les médias, ce qui a poussé l’OMS a reculé le lendemain faisant croire qu’il ne s’agissait pas des personnes asymptomatiques mais… pré-symptomatiques ! Nouveau concept absurde inventé pour l’occasion !


L’Organisation mondiale de la Santé a fait une déclaration à contre-courant, ce lundi, qui a provoqué un grand émoi. Lors d’une conférence de presse, à Genève, Maria Van Kerkhove, la responsable technique de l’OMS pour la réponse aux coronavirus et cheffe de l’unité des maladies émergentes et des zoonoses, a déclaré que la propagation du Covid-19 par une personne qui ne présente pas de symptômes semblait rare : « D’après les données dont nous disposons, il semble toujours rare qu’une personne asymptomatique transmette effectivement à un individu secondaire« , a-t-elle déclaré.

Elle a fait référence à un certain nombre de rapports de pays qui effectuent un suivi des contacts « très détaillé« : « Ils suivent des cas asymptomatiques, ils suivent des contacts et ils ne trouvent pas de transmission secondaire. C’est très rare – et une grande partie de cela n’est pas publiée dans la littérature ».