Les personnes vaccinées représentent désormais la majorité des décès de covid

C'est le cas depuis longtemps, la vérité commence à sortir...

0
PARTAGES
2.9k
VUES

En réalité, toutes ces statistiques ne veulent strictement rien dire car à partir du moment où on refuse de soigner les malades avec un protocole qui fonctionne, on les laisse mourir, voire on les aide à mourir avec du Rivotril, le taux de mortalité ne veut plus rien dire. De plus, comment expliquer que, dans de nombreux pays dans le monde, il n’y ait plus de vagues de Covid-19, en Algérie par exemple, et que ces vagues n’existent qu’en Occident ? Très curieux n’est-ce pas !

Néanmoins, lorsque l’on passe 2 années à affirmer, tels des perroquets, des milliers de fois, sur les chaînes d’information  et dans la presse-papier, que les injections protègent des formes graves, il n’est pas possible d’avoir de tels chiffres, c’est une démonstration de l’inefficacité des injections anti Covid-19. Bien sûr, cette catastrophe pousse les autorités à demander aux cobayes de se faire injecter encore plus ce produit inefficace, c’est tout à fait logique dans le monde magique du covidiot !

Quant à Anthony Fauci, ce pitre a demandé aux gens, juste avant de quitter sa fonction à Washington, de faire leurs dernières doses de rappel avec les nouveaux produits bivalents qui ont été testés, rappelons-le, sur 8 souris ! Rarement dans l’histoire de l’humanité le charlatanisme n’a été autant promu.



Ce n’est plus une pandémie de non vaccinés

Pour la première fois, une majorité d’Américains mourant du coronavirus ont reçu au moins la première série du vaccin.

Cinquante-huit pour cent des décès par coronavirus en août étaient des personnes vaccinées ou boostées, selon une analyse menée pour The Health 202 par Cynthia Cox , vice-présidente de la Kaiser Family Foundation .

C’est la continuation d’une tendance troublante qui a émergé au cours de la dernière année . À mesure que les taux de vaccination ont augmenté et que de nouvelles variantes sont apparues, la part des décès de personnes vaccinées n’a cessé d’augmenter. En septembre 2021, les personnes vaccinées ne représentaient que 23 % des décès par coronavirus. En janvier et février de cette année, c’était jusqu’à 42 % , selon nos collègues Fenit Nirappil et Dan Keating .

« Nous ne pouvons plus dire qu’il s’agit d’une pandémie de non vaccinés », a déclaré Cox à The Health 202.

Le fait de ne pas être vacciné reste un facteur de risque majeur de mourir du covid-19 . Mais l’efficacité diminue avec le temps, et une analyse publiée la semaine dernière par les Centers for Disease Control and Prevention souligne la nécessité d’obtenir des rappels réguliers pour maintenir le risque de décès par coronavirus à un faible niveau, en particulier pour les personnes âgées.

Anthony Fauci , l’éminent expert national des maladies infectieuses, a profité de son dernier briefing à la Maison Blanche hier avant sa retraite en décembre pour exhorter les Américains à obtenir les boosters spécifiques à l’omicron récemment autorisés.

« Le dernier message que je vous donne depuis ce podium est que s’il vous plaît, pour votre propre sécurité, pour celle de votre famille, obtenez votre vaccin covid-19 mis à jour dès que vous êtes éligible », a-t-il déclaré.

Attachée de presse de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre :

Changement de rapport

Cox, comme de nombreux experts, dit qu’elle n’est pas surprise par le changement de ratio. Il y a quelques raisons :

  • À ce stade de la pandémie , une grande majorité d’Américains ont reçu au moins leur première série de vaccins contre le coronavirus, il est donc logique que les personnes vaccinées représentent une plus grande part des décès.
  • Les personnes les plus à risque de mourir d’une infection à coronavirus, comme les personnes âgées, sont également plus susceptibles d’avoir reçu les injections.
  • Les vaccins perdent leur efficacité contre le virus au fil du temps et des variantes apparaissent qui sont mieux à même de résister aux vaccins, de sorte que des rappels continus sont nécessaires pour continuer à prévenir la maladie et la mort.

La sous-variante BA.5 omicron est devenue dominante en juillet et représentait systématiquement la majorité des nouvelles infections à coronavirus aux États-Unis jusqu’au début de ce mois. La souche hautement transmissible a alimenté une vague de nouvelles infections, réinfections et hospitalisations tout au long de l’été.

Boosters

Il est toujours vrai que les groupes vaccinés courent un risque moindre de mourir d’une infection au covid-19 que les non vaccinés lorsque les données sont ajustées en fonction de l’âge. Une analyse publiée par le CDC la semaine dernière souligne la protection qu’offrent les injections de rappel supplémentaires contre les maladies graves et la mort à mesure que l’immunité diminue.

Jetons un coup d’œil aux décès en août , lorsque la variante hautement contagieuse BA.5 a atteint son apogée :

  • Ce mois-là , les personnes non vaccinées âgées de 6 mois et plus sont décédées à environ six fois le taux de celles qui avaient reçu leur première série de vaccins.
  • Les personnes ayant reçu une dose de rappel étaient encore mieux protégées. Les personnes non vaccinées de plus de 5 ans avaient environ 8 fois plus de risques de mourir d’une infection à coronavirus que celles qui avaient reçu une injection de rappel.
  • Parmi les personnes qui étaient éligibles pour recevoir des injections de rappel supplémentaires, l’écart est encore plus frappant. Les personnes non vaccinées de 50 ans et plus avaient 12 fois plus de risques de mourir du covid-19 que les adultes du même âge avec deux doses de rappel ou plus.

David French, rédacteur en chef du Dispatch :

Titre de l’article original en anglais : Vaccinated people now make up a majority of Covid deaths

Traduction : Lelibrepenseur.org avec DeepL Translator
Source: Washington Post

En rapport : Articles

Article Suivant

SUIVEZ-NOUS

Contenu Premium

Pas de contenu disponible

CES 7 DERNIERS JOURS

Heureux de vous revoir!

Se connecter avec votre compte

Créer un Nouveau Compte!

Remplissez les champs pour vous enregister

Récupérer votre mot de passe

Merci d'entrer votre nom d'utilisateur ou votre email pour réinitialiser votre mot de passe

Êtes-vous sûr de vouloir débloquer cet article?
Débloquages restant : 0
Êtes-vous sûr de vouloir annuler votre abonnement?