Il est très curieux d’entendre les membres du gouvernement – des inconditionnels de la révolution sanglante de 1789, adeptes du génocide des Vendéens et de l’odieux et inutile régicide -, s’offusquer d’une simple et inoffensive manifestation de pacifistes gilets jaunes ! Les républicains révolutionnaires, dès qu’ils arrivent aux affaires, n’aiment plus trop la violence. Ils trouvent même que la guillotine sur la place publique est une technique barbare d’un autre âge, acquiesçant plutôt aux « découpages » réalisés dans les sous-sols des consulats, en toute tranquillité…