Macron-GODF-rothschild


Quelle mascarade, ces frères la truelle ! Après avoir mis en place la mondialisation et l’ultra libéralisme déréglementé et dérégulé qui ont ruiné l’Europe, ils se présente aujourd’hui comme une fleur pour nous expliquer que la mondialisation ce n’est pas bien et que c’est la loi de la jungle ! Et qui vient dire ça à la rue Cadet, siège des complots les plus meurtriers des deux derniers siècles ? E. Macron himself, petit bankster, soldat de Rothschild, premier grand mondialisateur devant l’Éternel, si vous nous permettez ce néologisme. Tout ceci en TBF, c’est à dire en séance secrète, tenue à huis clos, interdite aux profanes, autrement dit aux ignorants que nous sommes… Quelle solution vont-ils proposer : plus d’Europe bien sûr, car la souveraineté est à Bruxelles, comme chacun sait. Malheureusement, aucun éclat de rire, ni applaudissement à la fin de ce sketch, pourtant hilarant…

Quelques semaines avant, on avait eu droit à la version ultra gauchisante de l’échiquier politique français, puisque le frère la truelle et membre du GODF depuis 3 générations J.-L. Merluchon était chez eux pour proposer ses propres solutions ! On croit rêver.


Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, a rempli le Temple Groussier de 280 places, au siège du Grand Orient de France (GODF), le 21 juin 2016. Le politique à l’ambition présidentielle a planché sur « La mondialisation peut-elle être synonyme de progrès ? » dans le cadre d’une Tenue Blanche Fermée (réunion réservée aux frères et sœurs du GODF et des obédiences amies), Rue Cadet, à Paris.

Dans son discours, Emmanuel Macron a esquissé un projet républicain de transformation de la Société… afin de réparer les dégâts de la mondialisation. Des frères ont senti que le jeune ministre portait l’idée d’un État politique doté de règles, en opposition à un ″Far-West″ déréglementé.

Keller : La mondialisation et la nouvelle Loi de la jungle

Le Grand Maître Daniel Keller lui a répondu que « la mondialisation est perçue comme une nouvelle Loi de la jungle ». Et que « pour éviter cela, il faut que les États réaffirment leur prééminence, leur souveraineté… et assurent une construction politique de l’Union Européenne ». Le haut dignitaire le martèle depuis de nombreux mois… bien avant le Brexit !

Macron se soumet à l’épreuve de la TBF au siège du GODF, trois semaines après le candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon (pourtant lui-même membre de l’obédience).

Les quatre loges ayant invité Macron sont : Le Chantier des Égaux, Raphaël Bliard, La Lumière et Aletheia.