Les politiciens et les journalistes ont passé leur temps cette semaine à parler de haine et de violence en allusion à l’intrusion dans l’Arc de Triomphe et la destruction partielle de cette statue creuse de Marianne (statue de la Victoire en réalité). Il suffit de se concentrer quelque secondes sur les traits du visage de cette dernière pour découvrir où se trouve réellement la haine…