J’aurais aimé lire les textes de Louis-Ferdinand Céline qu’il eût jeté à la poubelle, des textes qu’il eût jugé trop antisémites… j’aurais aimé découvrir les scrupules de Céline… Gageons que Gallimard n’aurait eu aucun scrupule à publier ces scrupules…