Selon l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, plusieurs officiels allemands, issus des deux partis dirigeants, le Parti social-démocrate (SPD) et l’Union chrétienne-démocrate (CDU), considèrent que le Premier ministre d’Israël « instrumentalise » l’amitié de Berlin à ses propres fins.