Voici encore  une fois la preuve de l’ultra puissance des médias qui arrivent à faire passer sous silence une grève très importante des hôpitaux français, pensant que blablater sur l’Eurovision ou la nouvelle lubie de Kim Kardashian est plus important au niveau de la hiérarchie de l’information, surtout pour le service public !


Un mois après la grève dans les hôpitaux de Paris, Bordeaux rejoint le mouvement, comme l’ont fait Nantes, Beauvais ou encore Mulhouse.

Des dizaines de villes où le personnel soignant n’en peut plus de l’engorgement des urgences et du manque de moyens.

Plus de patients, moins de personnel et donc moins de temps pour les malades. Les soignants des urgences ont de plus en plus le sentiment de perdre le sens de leur travail, ce qui explique leur mobilisation depuis un mois dans plusieurs villes de France. Après Paris, Bordeaux rejoint le mouvement ce jeudi, après Besançon, Valence, Mulhouse, Beauvais ou encore Aix-en-Provence.

Très peu de relais dans la presse mainstream pour une grève générale et illimitée 🤔


GJ Mag est une revue de presse factuelle et sourcée, lire en intégralité sur francebleu.fr