Il leur manque 120 salariés pour fonctionner correctement, du jamais vu ! Le pass sanitaire est destructeur de l’économie et cet article en est la preuve. Le pays et son économie ne peuvent fonctionner sans le peuple, il faut continuer le boycott et camper sur nos positions, ce cirque ne va pas tarder à s’écrouler.



Les restaurants McDonald’s de Vannes, Séné et Auray (Morbihan) n’accueillent plus les clients en salle mais uniquement en drive.

Il leur manque 120 salariés pour fonctionner normalement. L’obligation du pass sanitaire serait l’une des causes.

« C’est la première fois qu’on est contraint de fermer nos salles faute d’employés ! » Tiphaine Legeard, directrice du McDonald’s de Séné, près de Vannes (Morbihan) n’en revient toujours pas. Le 31 août 2021 au soir, lors du dernier grand rush de la saison estivale, elle a dû fermer sa salle de restaurant vers 18 h. « Ça n’était pas possible de faire autrement si on voulait maintenir le drive dans de bonnes conditions », assure-t-elle.

120 postes à pourvoir

Elle n’est pas la seule à avoir dû procéder ainsi. Les établissements de Vannes et d’Auray appartenant à la même franchise ont également écourté leur service. En cause ? Le manque de personnel. « 120 postes sont à pourvoir sur les trois restaurants pour fonctionner normalement. Rien qu’à Séné, on recherche une trentaine de salariés. On propose des contrats de 10 h à 104 heures voire plus. Septembre a toujours été compliqué pour nous, le temps que les étudiants à la recherche d’un job obtiennent leurs emplois du temps, mais on avait toujours un flux de candidatures. Là, rien. »

Plusieurs facteurs

Une situation inédite ! Plusieurs facteurs expliquent cette pénurie.« Le marché du travail pour les étudiants est plus vaste qu’à une époque. Aujourd’hui, beaucoup de commerces proposent des contrats étudiants. Mais c’est vrai que le passe sanitaire ne nous aide pas, confie la directrice. Si quelqu’un se présente sans être vacciné ou est opposé à la vaccination, on ne peut pas le prendre. »

Reste la possibilité de se faire tester toutes les 72 heures. « C’est très contraignant. À Séné, nous avons des équipiers qui, dans l’attente de leur seconde injection, doivent y passer régulièrement. Mais ça n’est pas une solution. »
Mc Do doit s’adapter pour séduire davantage. « Jusqu’à présent, on ne proposait que des CDI. On envisage désormais des CDD. » L’enseigne planche par ailleurs sur un job dating qui se déroulera au restaurant de Séné le 23 septembre.

Photo d’illustration : L’équipe de gestion du McDo de Séné (Morbihan) a dû fermer la salle du restaurant car les effectifs n’étaient plus suffisants. | DR

Lionel CABIOCH

Ouest-France

3 septembre 2021