Propaganda : Google dans la bataille de la vaccination

1
PARTAGES
2
VUES

Comment est-ce possible ? C’est déjà une anomalie. De quel droit cette entreprise privée spécialisée dans le Web peut-elle faire la promotion de la vaccination en dépensant des centaines de millions de dollars pour ? Quelles compétences ont-ils pour se permettre une telle propagande ? Si demain des milliers de personnes décèdent de cette vaccination, est-ce que Google sera tenu pour responsable des effets secondaires ? Autre possibilité, si cette vaccination s’avère totalement inutile, est-ce que Google va rembourser aux états les milliards de dollars gaspillés ?
Ce qui est réellement problématique c’est le faite que Google se mette à censurer toute personne qui ne partage pas son avis sur cette vaccination et tout ce qui est officiel. Non seulement ils font de la propagande quotidiennement pour pousser à la vaccination mais, de surcroît, ils empêchent toute opinion contraire de s’exprimer. C’est complètement délirant et inacceptable dans n’importe quel pays civilisé.


Chaque vendredi, dans sa revue de presse, Maddyness vous propose une sélection d’articles sur un sujet qui a retenu l’attention de la rédaction.

Cette semaine, Google est sur le pont pour faciliter la vaccination. Mais ça éveille des craintes.

Google va répertorier tous les lieux de vaccination dans Maps

L’actu 
Dans les prochaines semaines, Google Maps va indiquer sur sa carte les sites de vaccination contre le coronavirus. C’est ce qu’a annoncé le DG de Google, Sundar Pichai, dans un billet de blog publié lundi 25 janvier, rapporte le site spécialisé français 01net  »19 sites de vaccination seront référencés dans Google Search et Maps, à commencer par l’Arizona, le Mississippi et le Texas, a précisé le dirigeant. D’autres États et pays seront ajoutés au fur et à mesure. » Google Maps indiquera aussi si la prise de rendez-vous est obligatoire, si une ordonnance est nécessaire ou si l’accès à la vaccination contre le Covid-19 est réservé à certains groupes de personnes. Lire l’article dans Ouest-France.


Une enveloppe de 150 millions de dollars pour faire de la pédagogie

La pluie de dollars 
Google lance une initiative de plus de 150 millions de dollars pour promouvoir l’éducation et la distribution équitable des vaccins contre les coronavirus, a annoncé la société aujourd’hui. Elle va mettre à disposition certaines installations de Google – bâtiments, parkings et espaces ouverts – sous forme de cliniques de vaccination. Elle prévoit d’ouvrir des sites à Los Angeles, San Francisco, Kirkland, Washington et New York dans un premier temps, puis de les étendre au niveau national à mesure que les vaccins seront plus largement disponibles.
Sundar Pichai, PDG de Google et d’Alphabet, a déclaré dans un billet de blog que l’entreprise donnerait 100 millions de dollars en subventions publicitaires à la Fondation CDC, à l’Organisation mondiale de la santé et à d’autres organisations à but non lucratif. Elle prévoit également d’investir 50 millions de dollars dans des partenariats avec des organismes de santé publique pour aider à faire parvenir des informations sur les vaccins aux communautés mal desservies. Lire l’article de The Verge


Amazon, Disney, Walmat, Google…ouvrent leurs portes au vaccin

Cette semaine, le gouvernement de Washington, Jay Inslee, a annoncé une alliance public-privé avec Starbucks, Microsoft, Costco et d’autres marques locales pour fournir des vaccins dans l’État « aussi efficacement que possible ». « En attendant, Amazon a déclaré qu’il s’associait avec un hôpital de Seattle pour fournir jusqu’à 2 000 vaccins au public ce week-end par le biais d’une clinique mobile.
« Les grands distributeurs sont dans une position idéale pour contribuer au déploiement des vaccins, car leur activité principale consiste déjà à servir des millions de clients jour après jour. Ils sont présents dans tout le pays et disposent de réseaux de distribution et de logistique nationaux qui sont efficaces pour acheminer les produits dans tous les coins du pays », a déclaré Neil Saunders, directeur général de Global Data Retail à New Yor, dans un commentaire envoyé par courrier électronique au Postk, .
« En fait, ils font déjà ce que le gouvernement doit faire avec les vaccins. De plus, beaucoup de très grandes entreprises comme Amazon et Walmart emploient tellement de personnes qu’elles peuvent lancer le programme en vaccinant leur propre personnel. » Lire l’article dans the Washington Post.


Une opération pour redorer le blason ?

La mise en garde
Du greenwashing sauce vaccin, c’est que redoute Anouch Seydtaghia, journaliste économique dans un article publié dans le Temps.
La lutte contre le virus donne une nouvelle idée à certaines multinationales : le vaccine washing. Un nom de notre invention – cet article lui donnera d’ailleurs sa première occurrence sur Google –, pour décrire un nouveau phénomène qui apparaît ces jours aux États-Unis. D’Amazon à Google, en passant par Walmart, ces entreprises semblent vouloir profiter de la campagne de vaccination pour polir leur image. Lire l’article dans le Temps.
Une crainte qui n’est peut-être pas injustifiée. Dans un article de blog, le CEO de Google, Sundar Pichai, revendique le rôle joué par Google depuis le début de la pandémie.


ANNE TAFFIN
Maddyness.com

29 janvier 2021

Traduction : Lelibrepenseur.org avec www.DeepL.com/Translator

En rapport : Articles

Article Suivant

SUIVEZ-NOUS

Contenu Premium

Pas de contenu disponible

CES 7 DERNIERS JOURS

Heureux de vous revoir!

Se connecter avec votre compte

Créer un Nouveau Compte!

Remplissez les champs pour vous enregister

Récupérer votre mot de passe

Merci d'entrer votre nom d'utilisateur ou votre email pour réinitialiser votre mot de passe

Êtes-vous sûr de vouloir débloquer cet article?
Débloquages restant : 0
Êtes-vous sûr de vouloir annuler votre abonnement?