Assassinat de Kadhafi : l’ancien émir du Qatar serait-il le commanditaire ?

kadhafi


C’est un secret de polichinelle mais il est toujours important de rappeler l’implication du Qatar dans le chaos libyen que l’on connaît aujourd’hui et qui a été induit par Nicolas Sarkozy et au turbulent Bernard Henri Lévy qui s’est occupé de faire accepter cette folie par le peuple français via une propagande médiatique phénoménale. Rappelons néanmoins que Mouammar Kadhafi fricotait régulièrement avec les dirigeants occidentaux qui l’ont tué ; n’a-t-il pas financé, selon les propos de son fils, la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy à coups de dizaines de millions de dollars !


Le Qatar est à nouveau mis en cause dans ce que l’on appelle communément le « printemps arabe ». L’ancien dirigeant de ce petit pays du Golfe serait le commanditaire direct de l’assassinat, en 2011, de l’ancien dictateur libyen, Mouammar Kadhafi.

La Commission nationale libyenne des droits de l’homme a révélé, le 23 août en cours, le nom du véritable commanditaire du meurtre de Mouammar Kadhafi. Elle a accusé, et en personne, l‘ancien émir du Qatar, le Cheikh Hamad Al Thani.

Cette Commission enquête sur la mort de l’ex-guide libyen depuis plusieurs années. Elle a annoncé avoir des preuves que Kadhafi et son fils avaient été faits prisonniers vivants. Selon elle, c’est l’émir du Qatar, en personne, qui a donné l’ordre de les tuer.

D’après la Commission, les Qataris ont notamment apporté de la logistique aux groupes terroristes qui activaient en Libye. Mais ce sont les services français qui, sur ordre direct du président de l’époque Nicolas Sarkozy, avaient liquidé l’ancien chef d’État libyen.

L’implication du Qatar dans la crise libyenne revient souvent dans les commentaires de la presse. Des médias occidentaux ont toujours soutenu l’implication de ce pays dans les troubles que connaissent beaucoup de pays dans la région Afrique du Nord et Moyen-Orient.


Rania Aghiles – Algérie Focus

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)