C. Guéant chez Léa Salamé : silence sur sa condamnation !

gueant-salameClaude Guéant, invité du 7/9 de France Inter, au micro de Léa Salamé.


Extraordinaire incompétence, soumission, complicité de la pseudo journaliste Léa Salamé qui rate systématiquement les bonnes occasions de poser les bonnes questions. Pourtant elle est présentée comme le summum du journalisme moderne, intelligent et pertinent. Quelle misère. Concernant son ITW de Claude Perdriel, co-fondateur de L’Obs, sur la question du licenciement de Aude Lancelin, elle prouve par ce manquement, sa complicité dans la nouvelle dynamique du journalisme des milliardaires. Elle oublie juste une chose : aujourd’hui c’est Lancelin, demain ce sera elle…


Pas une question sur sa condamnation.

Claude Guéant était l’invité ce matin sur France Inter de Léa Salamé, pour commenter les manifestations sauvages de policiers, qui se déroulent partout en France depuis quelques jours.

Très précise sur les réductions d’effectifs et de budget décidés sous la présidence de Nicolas Sarkozy, la journaliste est en revanche restée silencieuse sur la condamnation de l’ancien ministre de l’Intérieur à deux ans de prison avec sursis en novembre 2015. Une condamnation pourtant directement liée à la question des forces de l’ordre, puisque l’ancien ministre de l’Intérieur a été reconnu coupable de « complicité de détournement de fonds publics et recel » pour avoir pioché dans le fonds pour les frais d’enquête et de surveillance des policiers (FES) et s’être versé, à lui ainsi qu’à certains de ses conseillers, des primes en liquide.

De cette condamnation, pas un mot pendant l’interview. A la place, la co-présentatrice de l’Émission politique sur France 2 interpelle Guéant sur le manque de moyens et le malaise de policiers, mais aussi sur une modification possible de la loi sur la légitime défense pour les policiers. L’ancien ministre de l’Intérieur en a profité pour reprocher à l’actuel ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve un manque d’écoute et de compréhension envers les forces de l’ordre. Avant de conclure sur son soutien sans faille pour Sarkozy.

Il y a quelques jours, Salamé avait reçu Claude Perdriel, co-fondateur de L’Obs, sans lui parler une seule fois du licenciement d’[…]

Arrêt Sur Images

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)