Menu de navigation des pages

Conférence sur le business du cancer

Posté le Jeudi 29 janvier 2015 | Commentaires fermés

cancer-business

PROJECTION À PARIS
LE VENDREDI 30 JANVIER 2015 À 18H30

Jardin des Thérapies
Grande Halle de la Villette – Porte de Pantin
211 ave Jean Jaurès
75019 Paris (métro porte de Pantin)

En présence du Dr Nicole Delépine et de Jean-Yves Bilien

Lire la suite

Refus de vacciner son enfant: la Cour de cassation transmet le dossier au Conseil constitutionnel

Posté le Jeudi 22 janvier 2015 | Commentaires fermés

Excellente nouvelle puisque la QPC a été acceptée et sera étudiée, étant donné que la vaccination est un choix thérapeutique et ne peut être obligatoire ! Les conséquences et effets d’une telle révision du droit sont énormes puisqu’elles peuvent remettre en cause tout simplement la vaccination obligatoire qui est illégale. Bravo à ce couple courageux prêt à se confronter au mur de Big Pharma.

La Cour de cassation a transmis au Conseil constitutionnel la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) soulevée par des parents auxerrois refusant de vacciner leur fille, lors de leur procès en correctionnelle, en octobre dernier.

Conflit entre le droit à la santé et le refus de vacciner

« C’est une première en France et une première victoire! », se réjouit Me Emmanuel Ludot, l’avocat de cette famille de l’Yonne, qui nous a appris cette décision. Le Conseil constitutionnel devra trancher entre deux grands principes juridiques : le droit à la santé, contenu dans le préambule de la Constitution française, et le refus ou l’entrave à la vaccination qui sont passibles de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende, selon le code pénal. La plus haute instance juridictionnelle française dispose d’un délai de trois mois pour juger cette question prioritaire de constitutionnalité.

Lire la suite

Charlie Hebdo : psychiatrisation de la société comme arme politique dissuasive

Posté le Jeudi 15 janvier 2015 | Commentaires fermés

Toutes les sociétés totalitaires ont psychiatrisé les opposants sauf qu’en Occident il faut une raison scientifique valable pour couvrir sa folie.

Patrick Landman, auteur de « Tristesse Business : le scandale du DSM 5 » nous explique comment le DSM 5 induit une hyper-inflation diagnostique des troubles mentaux.

Lire la suite

Manifestations importantes depuis 10 jours à In Salah contre le gaz de schiste

Posté le Mardi 13 janvier 2015 | Commentaires fermés

Alors que personne n’en parle car c’est un enjeu économique verrouillé par les médias à la solde des lobbies, le peuple se soulève à In Salah en Algérie contre cette technique d’hydrofracturation criminelle alors que la zone est richissime en gaz naturel ! Sans parler de la chute du cours du baril qui rend cette ressource complètement obsolète, car plus chère…

Rejet du gaz de Schiste : La mobilisation s’étend dans le Sud

schiste-selargit-11a2aComme prévu, plusieurs villes du Sud ont marqué leur soutien à la protestation contre le gaz de schiste lancée, il y a 11 jours, par la population d’In Salah.

A Ouargla, Metlili, Adrar, la mobilisation des citoyens est la même. Bien que le nombre de participants escompté par les organisateurs n’ait pas été atteint, le rassemblement a brassé des gens qui y ont pris part, au fur et à mesure du déroulement des sit-in, timides au début, plus directs et caustiques à la fin, se donnant tous rendez-vous dans une semaine au cas où les autorités tarderaient à répondre favorablement.  Mais au-delà de la symbolique de ces manifestations de soutien à In Salah, tenues dans plusieurs wilayas du Sud, c’est sans doute la prise de position de plusieurs scientifiques qui marque un tournant, ce samedi 10 janvier.

Lire la suite

Au goulag : le non-conformisme et la libre-pensée sont considérés comme maladies mentales par le DSM5

Posté le Lundi 12 janvier 2015 | Commentaires fermés

S’il y a bien des malades mentaux dangereux et incurables, ce sont les imbéciles qui écrivent ce pavé de 3000 pages en inventant chaque année de nouvelles maladies ! Qui dit nouvelle maladie dit… nouveau traitement à vendre aux lobotomisés que nous sommes devenus. Des docteurs sont pour l’interdiction de ce DSM 5 et ils le disent sur ce site web, comme par exemple le Dr Patrick Landman. Ils utiliseront la force publique pour obliger les récalcitrants à prendre leurs cachetons magiques. Et , croyez-moi, avec cette affaire de terrorisme tout ça va  être vite mis en application. Vive la démocratie de marché.

DSM5Est-ce que la non-conformité et la libre-pensée sont une maladie mentale ? Selon la dernière édition du DSM-IV (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) oui. Ce manuel identifie une nouvelle maladie mentale appelée « trouble oppositionnel avec provocation » ou TOP. Cette maladie est définie comme un « schéma continu de désobéissance, d’hostilité et de provocation » et les symptômes incluent la remise en question de l’autorité, la négativité, la défiance, la contradiction, et le fait d’être facilement agacé.

Le DSM-IV est le manuel utilisé par les psychiatres pour diagnostiquer les maladies mentales, et à chaque nouvelle édition, il y a des dizaines de ces nouvelles maladies. Sommes-nous en train de devenir de plus en plus malades ? Est-ce qu’il devient plus difficile d’être en bonne santé mentale ? Les auteurs du DSM-IV déclarent que c’est parce qu’ils sont plus à même d’identifier ces maladies aujourd’hui.

Les nouvelles maladies mentales identifiées par le DSM-IV incluent l’arrogance, le narcissisme, la créativité supérieure à la moyenne, le cynisme, et le comportement antisocial. Ce que nous appelions des traits de personnalité autrefois sont désormais des maladies mentales. Et il existe des traitements.

Lire la suite

« Mort sur ordonnance » : documentaire à ne pas rater

Posté le Mardi 6 janvier 2015 | Commentaires fermés

Anxiolytiques, antidépresseurs, somnifères et autres tranquillisants sauvent des vies, mais de nombreux experts parlent aussi de «bombes à retardement» : ils seraient à l’origine de vagues de suicides, de troubles de comportement graves, d’homicides et certains seraient plus addictifs que les drogues dures. Aux États-Unis, les procès intentés par les victimes ont coûté des milliards de dollars aux industries pharmaceutiques. Pourtant, ces médicaments restent un best-seller planétaire et, en tant que premier consommateur mondial, la France représente un véritable tiroir-caisse. Ce film montre la dangerosité potentielle de ces molécules et analyse comment l’industrie pharmaceutique a verrouillé le marché, avec un cynisme effrayant.

Morts sur ordonnance

Lire la suite

Nîmes : la phagothérapie, l’alternative aux échecs des antibiotiques

Posté le Lundi 5 janvier 2015 | Commentaires fermés

Voici une technique de soins plus efficace que les antibiotiques actuels suite aux infections nosocomiales mortelles ! C’est simple, efficace et pas cher et pourtant l’autorité publique corrompue et maçonnisée ne le met pas à la disposition des milliers de malades poussés chaque année vers la mort et l’amputation !!! Allez comprendre… Une chose est certaine, la solution ne viendra pas de Big Pharma car ces virus ne sont pas brevetables, donc mammoniquement inutiles.

paul-herve-riche-avec-sa-mere-colette-ma-premiere_778267_667x333Chantre de la phagothérapie, le praticien nîmois Paul-Hervé Riche prend en charge depuis 40 ans les patients souffrant d’infections.

« Grâce au docteur Riche, j’ai pu éviter l’amputation d’une jambe. » Au bout du fil, ému, Frédéric Bouhet, Grenoblois de 41 ans, rend hommage au praticien nîmois Paul-Hervé Riche, qui l’a pris en charge in extremis et l’a débarrassé du staphylocoque qui le rongeait. Le docteur Riche promeut depuis près de quarante ans, la phagothérapie et l’usage de bactériophages, virus naturels tueurs de bactéries. Une pratique tombée dans l’oubli, avec la généralisation des antibiotiques après la deuxième Guerre mondiale.

25 000 morts par an en Europe

Un manuel de phagothérapie

Paul-Hervé Riche vient d’écrire, avec Philippe Garrigues, un “Manuel de phagothérapie pratique”, qui peut être commandé sur son site internet (bacteriophage. info). Le livre est préfacé par Yves Allieu, professeur honoraire de la faculté de médecine de Montpellier. À noter que le docteur Riche donnera le 14 janvier une conférence à Montpellier, au Corum, salon du Belvédère, à 20 h 30.

L’alternative, souvent vécue comme un ultime recours, opère aujourd’hui son retour en force, alors que le nombre des victimes des bactéries résistantes aux antibiotiques (dont les infections nosocomiales) inquiète : 25 000 morts en Europe par an. Plusieurs hôpitaux de France, Belgique et Suisse sont ainsi aujourd’hui sur le point de mener des études cliniques. En attendant un hypothétique retour à la légalisation de la pratique, des patients du monde entier vont se faire soigner dans les pays de l’ancien bloc soviétique où le traitement n’a jamais été abandonné.

Lire la suite
12345102030