israhell : la police recommande l’inculpation de Nétanyahou pour corruption

Partager
benyamin-netanyahou-4

Le premier ministre Benyamin Nétanyahou – Photo : Reuters/Eddie Keogh


On le dit et on le répète depuis très longtemps, l’entité sioniste scélérate est gouvernée par des voyous et des criminels dont certains ont même fait de la prison pour viol. Alors que l’on nous présente l’entité sioniste scélérate comme un pays démocratique exemplaire au milieu de nations arabes musulmanes barbares, on constate en réalité que la corruption est endémique chez eux et que les plus hautes sphères de l’État sont gangrenées par la mafia et la voyoucratie. Ce qui n’empêchera pas les dirigeants européens de recevoir Benjamin Nétanyahou avec les honneurs, malgré ses différents scandales… Quand on pense que ces gens passent leur temps à faire la morale au monde entier, tout ceci donne vraiment la nausée…


« qu’il existait suffisamment de preuves contre le premier ministre pour l’inculper pour avoir accepté des pots-de-vin, pour fraude et abus de confiance »


La police israélienne a recommandé mardi à la justice d’inculper pour corruption, fraude et abus de confiance le premier ministre Benyamin Nétanyahou, qui a de nouveau clamé son innocence et exclu de démissionner.

La décision de mettre officiellement en examen M. Nétanyahou, 68 ans, dépend maintenant du procureur général Avishaï Mandelblit, qui pourrait mettre plusieurs semaines, voire des mois, avant de trancher.

Dans un communiqué, la police a indiqué « qu’il existait suffisamment de preuves contre le premier ministre pour l’inculper pour avoir accepté des pots-de-vin, pour fraude et abus de confiance » dans deux affaires qui ont demandé deux ans d’enquête.

Lors d’une intervention télévisée mardi soir, Benyamin Nétanyahou a réfuté les accusations de la police et exclu de démissionner.

« Notre gouvernement terminera son mandat et je suis sûr qu’aux prochaines élections [en novembre 2019] j’obtiendrai de nouveau votre confiance », a assuré le premier ministre, le visage tendu, en s’adressant aux Israéliens.

« Ces recommandations n’ont aucune valeur juridique dans un pays démocratique.»  Benyamin Nétanyahou, premier ministre israélien

Dans la première des deux affaires qui lui sont reprochées, Benyamin Nétanyahou est soupçonné d’avoir reçu des pots-de-vin sous forme de cadeaux – par exemple des cigares de luxe dont il est friand – de la part de riches personnalités comme James Packer, milliardaire australien, ou Arnon Milchan, producteur israélien à Hollywood.


 AFP 

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)