Sage initiative, d’autant qu’elle est essentielle et urgente, car les caisses de l’Algérie en auront très vite besoin …


Ils sont avocats, médecins, ingénieurs ou encore artistes. Ils vivent tous en Europe ou en Amérique et ont décidé d’agir .

Ils se sont donné une mission : traquer l’argent sale des oligarques algériens dans les banques Suisse et dans de nombreux autres pays !

Après la plainte déposée en Suisse par deux Algériens Maître Lachemi Belhocine et le docteur Aïssa Boudrama, pour le gel des avoir de Bouteflika, et celle du journaliste résident aux USA, Chafik Ben Guesmia, visant l’argent volé par plusieurs oligarques, des Algériens se sont regroupés autour d’un collectif international nommé « les Algériens sans frontières ».

En Suisse, cette traque est menée par le même avocat qui avait déposé la plainte en Suisse contre Bouteflika : Maître Lachemi Belhocine. Ce dernier explique dans un reportage d’EuroNews, le système mis en place qui a permis de transférer pas loin, selon lui, de 24 milliards d’Euros !

D’après les estimations du collectif, « Le chiffre le plus sérieux est de 24 milliards. Et il n’y a pas que moi qui l’avance. Plusieurs ONG dans le monde évoquent également un demi-milliard par an ».

50 milliards d’Euros en France !  

En 2015, deux journalistes d’investigations, Français,  Christophe Dubois et Marie-Christine Tabet publiaient : « Paris Alger : Une histoire passionnelle« .  Selon les révélations parues dans le livre, des noms aussi sales et corrompus que Sellal, Bouchouareb, Saadani, Mohamed Cherif Abbes, Cherif Rahmani… sont évoqués.

En tout et pour ce qu’ils ont pu recenser plus de 50 milliards d’euros volés des caisses de l’État ont été transférés en France entre 1999 et 2015.



Ma Revue de presse DZ