Enfin ! Enfin le monstre est tombé ! Cela fait plus d’une décennie que l’on dénonce, dans un grand nombre d’articles et de vidéos, ce prédateur d’enfants, ce violeur d’anges. Nous avons déjà démontré la monstruosité de ce très mauvais écrivain à la littérature indigeste. Pourtant, il ne s’en cachait pas puisqu’il a passé sa vie entière à écrire ses journaux intimes en décrivant dans le menu ce qu’il faisait à des gamins de 10 ans, on a déjà tout publié sur le site lelibrepenseur.org ! Nous avons même fait l’effort de lire ses immondices et d’en réaliser des scans que nous avons mis à la disposition de nos lecteurs comme vous pouvez le constater ci-dessous. Il est d’ailleurs curieux de constater que certains journaux parlent d’« accusations » de pédophilie contre Gabriel Matzneff alors que lui-même l’avoue à longueur de pages sans aucun scrupule puisqu’il en fait même l’apologie ! Il a d’ailleurs publié le 15e tome de ses journaux intimes dans la prestigieuse maison d’éditions Gallimard il y a à peine quelques semaines ! Car oui, il faut dénoncer ce pédophile de Gabriel Matzneff mais il faut surtout dénoncer toutes les crapules qui l’ont soutenu jusqu’à aujourd’hui, en commençant par les maisons d’édition qui ont mis en vente des écrits pro-pédophiles comme Gallimard ou les éditions de La Table ronde. Il faut également dénoncer le torchon du Point, plus exactement Jérôme Béglé, qui publie chaque semaine sa chronique du Diable dans le bénitier ! Gabriel Matzneff est même allé défendre en compagnie du philosophe René Schérer le pédophile récidiviste et criminel Jacques Dugué dans son procès aux assises. Ce même Jacques Dugué qui a violé des centaines d’enfants et qui possédait des milliers de vidéos et de photos pédopornographiques. À l’issue du deuxième procès de 2002, Jacques Dugué a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle. Qui se ressemble s’assemble…