BHL en a rêvé, l’UEJF l’a fait. Les grands moralisateurs et donneurs de leçons qui passent leur temps à accuser leurs adversaires de diffuser des fausses nouvelles se font attraper la main dans le sac. Effectivement, cette association subversive a raté une occasion de se taire puisqu’elle a accusé dans un tweet le mouvement des Gilets jaunes d’être responsable du tag antisémite peint sur la vitrine du magasin de bagel. Il se trouve, malheureusement pour eux, que le tag a été réalisé dans la nuit du vendredi au samedi, la veille de l’Acte 13 ! Curieusement, leur tweet mensonger est toujours en ligne et n’a pas été supprimé, ni corrigé.

Il semble utile également de rappeler à tous les protagonistes et commentateurs de cette affaire qu’il serait convenable d’attendre les résultats de l’enquête judiciaire car il s’est avéré à de nombreuses reprises que les auteurs d’actes antisémites très médiatisés par le passé étaient eux-mêmes juifs, voire rabbins (RER D, Marseille, Alex Moïse…) !



Aujourd’hui dans les rues de Paris. Le mot « Juden » taggué sur la devanture d’un restaurant . Cet acte XIII est dans la suite des précédents : attaques contre les institutions, actes antisémites… Jusqu’à quand ?