Reçu au commissariat d’El Kala sous les huées du public après sa tentative avortée de fuir le territoire national au milieu de la nuit via la frontière tunisienne, les Algériens n’ont cessé de se moquer de lui sur les réseaux sociaux en rappelant que c’est le premier « harraga » à tenter l’exil depuis le 22 février dernier !


Ali Haddad, le patron du groupe ETRHB et ex président du FCE, a été arrêté par des éléments des Douanes algériennes, aujourd’hui dimanche à 3h00 du matin au niveau du poste frontalier d’Oum T’boul, alors qu’il tentait de fuir vers la Tunisie, selon des sources douanières locales.

Il  a été transféré depuis le poste frontalière Oum Tboul vers la sureté de Daira d’El Kala où il sera auditionné encore une fois avant de le présenter à la justice.

Selon les premières informations, Ali Haddad ne fait pas l’objet d’une ISTN (interdiction de sortie du territoire). Cependant, ordre a été donné pour fouiller le véhicule de l’ex patron des patrons, une Volkswagen Passat, de couleur noire, immatriculé à Alger. Il a été trouvé un autre passeport, deux permis de conduire, quatre téléphones mobiles et des sommes d’argent – 5000 euros, 100 $ et 410 000 DA. Actuellement, il a été placé dans les locaux du poste frontière de Oum Tboul (Et Tarf).

Tous les hauts responsables des services de sécurité – militaires, gendarmerie et sureté, étaient au niveau de ce poste frontière, le plus important de l’Algérie en matière de trafic passager.


Arrivée d’Ali Haddad au commissariat d’El Kala