Voici encore une fois la preuve que les banques sont les bras armés des mafias politiciennes qui dirigent les pays dans le monde entier. La Trust bank récupère l’argent des oligarques et autres trafiquants de drogue algériens puis ordonne à ses employés de ne surtout pas communiquer sur ses clients pour en quelque sorte les protéger.

Il serait temps de faire le ménage concernant ces voyous qui jouent un rôle essentiel dans le blanchiment de l’argent sale, des trafics de toutes sortes à la fraude fiscale…

La justice future devra être extrêmement sévère et les contrôles beaucoup plus nombreux et efficaces.


C’est un document bancaire important que vient d’obtenir Algérie Part au cours de ses investigations.

Un document exclusif qui démontre la panique qui s’est emparée des plus grosses banques algériennes à la suite de l’enclenchement des enquêtes des services de sécurité sur de gros dossiers de corruption. Ce document est une note très confidentiel et interne de la Trust Bank, l’une des plus importantes banques étrangères qui opèrent en Algérie.

Cette note provenant de la direction générale de cette banque impose à tous ses cadres de soigneusement dissimuler les informations concernant de nombreux clients très connus sur la scène politique algérienne. Ce document dresse un listing de ces clients gênants que la Trust Bank veut, décidément, protéger en ces temps troubles où les enquêtes sur les affaires de corruption sont en train de faire tomber de grosses têtes de l’oligarchie algérienne et du régime de Bouteflika.

Comme l’indique clairement notre document date du 4 avril dernier, la direction générale Trust Bank a demandé à ses cadres de restreindre les consultations et éditions de toute information concernant les comptes bancaires de ces clients. En clair, ces informations doivent rester « invisibles » sauf pour un cercle très restreint de dirigeants de la Trust Bank.

Et par ces clients particulièrement choyés par cette banque étrangère, nous retrouvons Kamel Chikhi, alias « Le Boucher », le principal suspect dans le scandale de la cocaïne du port d’Oran. Ce dernier comparaîtra le 22 mai devant le tribunal correctionnel de Sidi M’hamed dans l’affaire des conservateurs fonciers. Il s’agit de l’affaire concerne les documents, livrets fonciers et actes de propriété relatifs à la société de « Kamel El Boucher ».

Sur cette liste des clients bénéficiant d’une étrange mesure de protection de la part de la Trust Bank, nous retrouvons le groupe Ennahar auquel appartient Ennahar TV dirigé par le controversé Anis Rahmani qui fait l’objet de plusieurs plaintes déposées au niveau de la Justice algérienne. Les comptes bancaires d’El-Djazaïria TV appartenant au jeune milliardaire Ayoub Aissiou sont également concernés par cette nouvelle mesure de la Trust Bank. 

Nous retrouvons, par ailleurs, les comptes bancaires du milliardaire et homme d’affaires Abdelali Blikaz ou Soleil Voyage appartenant à Reda Benyounès, le neveu d’Amara Benyounes, l’ex-ministre du Commerce et figure emblématique de l’alliance présidentielle autour de l’ex-Président Abdelaziz Bouteflika. Représentant exclusif de plusieurs importantes compagnies aériennes en Algérie, il est communément appelé le « maître des visas » en Algérie car c’est lui qui est derrière le business de VFS Global qui recueille les dossiers de demandes des visas Schengen des voyageurs algériens.




May 16, 2019 1:36 AM