Mieux vaut tard que jamais. La prise de conscience est en effet de plus en plus manifeste après les pathologies graves apparues ces dernières années et liées aux effets néfastes de l’aluminium. Le problème le plus important reste de limiter les apports souvent incontrôlés de cette substance que l’on retrouve partout dans notre environnement immédiat, y compris dans l’alimentation et même dans certains médicaments. Dans ce dernier cas, il faut même songer à l’interdire. De notre côté, cela fait déjà de nombreuses années que nous ne cessons de tirer la sonnette d’alarme et d’informer nos lecteurs sur la dangerosité de ce matériau, autrefois appelé « métalloïde ». Cette vidéo vient opportunément confirmer nos craintes et préoccupations. Bonne visualisation !


Aluminium, ils nous empoisonnent en silence ! – 2015

L’aluminium envahit discrètement notre vie quotidienne. Tout le monde en consomme chaque jour sans s’en rendre compte. Il est pourtant toxique. Dans les produits cosmétiques, dans les vaccins, dans l’alimentation voire même dans les laits pour bébés, les fabricants utilisent de l’aluminium. A doses répétées, le consommateur s’intoxique.

Le métal multiplierait par deux les risques d’Alzheimer et les chercheurs découvrent peu à peu qu’il provoque d’autres maladies graves. L’Europe a tiré la sonnette d’alarme en conseillant à chacun de ne pas absorber plus d’un milligramme d’aluminium par semaine. Mais comment éviter la surdose ? Impossible de le savoir car les fabricants ne signalent pas les quantités utilisées dans leurs produits.

Ligne de mire Production / France Télévisions