18 mois après le début de cette crise sanitaire, aux Antilles, la médecine en est toujours à prescrire du paracétamol pour les malades covid ! Comment est-ce possible ? la lecture de cet article de France-Antilles-Martinique du 9 septembre dernier est d’une extrême violence, c’est à peine croyable. On apprend que le conseil de l’ordre des médecins a proposé un protocole afin d’euthanasier les malades chez eux ! En dehors du fait que le Conseil de l’Ordre des médecins agit en dehors de son domaine de compétences, comment est-ce possible de faire une chose pareille tout en interdisant le soin par des traitements comme l’ivermectine ou l’hydroxychloroquine ?

Comment le Conseil de l’Ordre a-t-il pu menacer la rédaction d’une chaîne de télé locale de ne surtout pas inviter de médecins sur leur plateau afin de réaliser les débats contradictoires car, selon lui, il n’y a pas de débat contradictoire concernant la gestion de cette crise ! Depuis quand une telle initiative est-elle prévue dans les statuts de l’ordre ?

C’est clairement une des plus grandes faillites de cette crise sanitaire, constater que les autorités ordinales des professionnels de santé – ainsi que leurs syndicats – ont servi de chambre d’enregistrement aux décisions gouvernementales les plus folles et contradictoires et n’ont jamais défendu l’intérêt de leurs cotisants. Ils n’ont d’ailleurs pas défendu l’intérêt des malades comme l’exige leur fonction !