La version officielle, du moins la revendication de Daech est en train de s’effriter à vue d’œil. Non seulement le psychopathe qui a tué 58 personnes n’avait rien du musulman pieux (alcool, casinos, sexe…), mais il s’est payé, en prime, le luxe de se suicider, ce qui fait un peu désordre… Le Nouveau Désordre Mondial est en marche et son installation forcée passera obligatoirement par le chaos. Daech a revendiqué quand même le massacre ce qui ne fait qu’aggraver son cas et faire chuter toute crédibilité !

On imagine que le prochain crash d’avion, accident de train voire tremblement de terre seront revendiqués par Daech…


Amaq-revendication-attentat-Las-Vegas-octobre


« Le mal absolu », c’est ainsi que Donald Trump a qualifié la pire fusillade de l’histoire américaine, qui a fait au moins 58 morts et plus de 500 blessés à un concert de musique country, dimanche soir à Las Vegas.

Alors que Daesh revendiquait l’action d’un de ses « soldats », lundi, le FBI et de nombreux experts ne sont pas convaincus. « Aucun lien n’a été établi à ce stade avec un groupe terroriste international. », a indiqué un porte-parole du bureau fédéral.

Un profil surprenant


stephen-paddock-las-vegas


Un retraité blanc de 64 ans originaire du Nevada qui aime la tequila, les burritos et les casinos. Le profil du suspect, Stephen Paddock, ne correspond pas vraiment à celui « d’un soldat du ‘Califat’ ». Il se rendait régulièrement à Las Vegas pour boire et jouer, selon NBC. Ces dernières semaines, Paddock avait effectué des transactions dépassant plusieurs dizaines de milliers de dollars. Il pourrait s’agir de dettes de jeu ou de gains, selon la chaîne. 

Son frère pas au courant d’une conversion à l’islam

Face aux doutes, Amaq, l’organe de propagande de Daesh, a publié un second communiqué affirmant que le suspect s’était converti à l’islam il y a plusieurs mois.

Amaq claims the mass shooter in Las Vegas converted to Islam « several months ago » and carried out the attack in response to ISIS calls for revenge. pic.twitter.com/lLvaGpW21D

— Hassan Hassan (@hxhassan) October 2, 2017

Si Stephen Paddock s’est « converti », sa famille n’était pas au courant. « Horrifié et sous le choc », Eric Paddock a affirmé devant les caméras que son frère n’avait « aucune affiliation religieuse ou politique » et devait avoir « pété un plomb ». Dans un troisième communiqué plus détaillé, Daesh donne un nom de guerre à l’assaillant: « Abou Abd al-Barr al-Amriki ». L’organisation affirme qu’il a répondu au dernier appel de son chef Abou Bakr al-Baghdadi et qu’il a fait un repérage « précis » des lieux.

13) #BREAKING#ISIS issues official communique on #LasVegas attack, identifying Paddock as « Abu Abd Abdulbar al-Ameriki » pic.twitter.com/lqHmY2BLgC

— Rita Katz (@Rita_Katz) October 2, 2017  

Un suicide qui « dénote » dans le mode opératoire de Daesh

Selon les autorités, Stephen Paddock s’est suicidé avant que la police n’arrive dans sa chambre du Mandalay Bay. « Cela dénote complètement du mode opératoire d’un terroriste vouant allégeance à Daesh. », a estimé sur France 24 Wassim Nasr, journaliste expert du djihadisme.

Le groupe État islamique revendique l’attaque de #LasVegas : est-ce fiable ?
La réaction de @SimNasr pic.twitter.com/ssflnjp0Zl

— FRANCE 24 Français (@France24_fr) October 2, 2017

Daesh « désespéré »

Par le passé, l’organisation « djihadiste » ne s’attribuait pas des attaques dont elle n’était pas responsable. Mais Daesh a parfois attendu que des informations filtrent dans les médias, comme lors de la fusillade de la boîte de nuit Pulse à Orlando. Et ces derniers mois, le groupe a exagéré les faits, notamment à Barcelone et dans le métro londonien. Lors de l’attaque dans un casino de Manille, le 2 juin, les autorités philippines ont même rejeté sa revendication, parlant d’un cambriolage. Dans le cas de Las Vegas, il est possible que la rhétorique du groupe ait pu séduire un déséquilibré mais Daesh « a besoin de fournir des preuves », estime Rita Katz, directrice du groupe de surveillance des milieux extrémistes SITE. Sous peine d’avoir l’air « désespéré » en étant prêt à revendiquer n’importe quelle attaque.

Le frère de l’assaillant s’est exprimé

Son frère, Eric Paddock, s’est exprimé au micro de CNN. Il affirme qu’après avoir appris la nouvelle, c’est comme si « Un astéroïde était tombé du ciel ». Les deux frères se sont parlé pour la dernière fois par textos, pour se demander des nouvelles de leur mère après le passage de l’ouragan Irma. Stephen Paddock a parlé à sa mère pour la dernière fois par téléphone il y a une ou deux semaines.

« Cela n’a aucun sens. », poursuit Eric.

« It’s like an asteroid fell out of the sky… It just makes no sense »: Las Vegas gunman’s brother speaks to CNN https://t.co/8Kwn90eMOLpic.twitter.com/k3Nqscinap

— CNN (@CNN) 2 octobre 2017

Eric Paddock a aussi fait une révélation quelque peu troublante : leur père, Patrick Benjamin Paddock, a figuré sur la liste des personnes les plus recherchées par le FBI. L’homme est un braqueur de banques depuis les années 1970, et était un prisonnier fédéral en cavale, selon le NY Mag. Il a été capturé en 1978 dans l’Oregon.

NEW: Shooter’s brother says their father was Patrick Benjamin Paddock, a bank robber who he says was on FBI Most Wanted list. @tracyconnor

— Peter Alexander (@PeterAlexander) 2 octobre 2017

Un lourd passé familial

Patrick Benjamin Paddock, le père de Stephen Paddock (le présumé terroriste de Daesh) avait été arrêté début 1961 pour avoir volé une banque à Phoenix en 1960 (il aurait commis d’autres vols dans plusieurs banques, mais ne fut pas accusé de ces infractions par manque de preuve) alors qu’il vivait à Tucson avec ses quatre enfants. Il avait tenté de s’échapper de la prison de Las Vegas et fut à nouveau emprisonné, avant de s’évader avec succès à la fin de l’année 1968. 

L’affiche du FBI de 1969 note que Benjamin Paddock avait été diagnostiqué comme psychopathique, a porté des armes à feu lors de vols de banque et aurait des tendances suicidaires et devrait être considéré comme armé et très dangereux.


Benjamin Paddock - Wanted - FBI- Hold-up - Banque - 1969

Benjamin Paddock – Wanted – FBI- Hold-up – Bank – 1969 

Aphadolie


Source :