Ce 1er mars 2019 est une date historique pour le peuple algérien et il se peut qu’elle soit aussi importante que celle du 1er novembre 1954. Ce peuple meurtri par 10 années de guerre civile sanglante, terrorisé et démoralisé par autant de morts, de destruction et de saccage ; ce peuple si fier et si fragile en même temps a décidé de se lever comme un seul homme et battre le pavé des villes algériennes par millions ! C’est assez spectaculaire à voir et pourtant très peu de médias hexagonaux en parlent sérieusement et nous observons tous le silence complice et honteux des autorités françaises.

Cette superbe chanson a été écrite par des artistes algériens, elle exprime avec justesse le sentiment partagé par une très grande majorité, si ce n’est la totalité du peuple, hormis les quelques escrocs et rapaces qui continuent de piller le pays.


Aujourd’hui le peuple va libérer l’Algérie

Mère multiplie les prières, tes enfants s’apprêtent à sortir
Ils vont marcher pour la liberté, mère tes enfants sont civilisés
Ils revendiquent la démocratie, avec des roses et du jasmin
Dans une marche pacifique, ils demandent le changement

Aujourd’hui le peuple va libérer l’Algérie
Libérez, libérez, libérez l’Algérie
Aujourd’hui le peuple va libérer l’Algérie
Libérez, libérez, libérez l’Algérie

Le peuple a joué le 10 [au poste de milieu offensif, image tirée du foot-ball, NdT]
Mais le système ne l’a pas compris
Avec un coup de ciseaux, il sera poussé dehors
Une décennie après l’autre et vous n’êtes pas encore repus [s’adressant aux dirigeants, NdT]
Plaise à Dieu que cette fois-ci, walou, nada, vous ne passerez pas

Aujourd’hui le peuple va libérer l’Algérie
Libérez, libérez, libérez l’Algérie
Aujourd’hui le peuple va libérer l’Algérie
Libérez, libérez, libérez l’Algérie

Ô mon pays, on t’a fait pleurer à chaudes larmes
Un message à tous les responsables
Y en a marre, on vous déteste
Cela fait 20 ans que nous patientons
Ô Algérie, mon cœur est gros, je veux faire entendre ma voix,
Pacifiquement, qu’on me laisse parler, je ne suis pas venu casser
Je dis la vérité, je ne suis pas là pour saccager
Libertés individuelles, libertés collectives
Nous sommes tous citoyens et avec nos différences nous nous respectons
Vous avez revêtu le burnous du déshonneur [s’adressant aux responsables, NdT]
Et vous nous avez humiliés devant les nations
Nous mourons dans les mers, pendant que vous vous faites soigner à l’étranger

Aujourd’hui le peuple va libérer l’Algérie
Libérez, libérez, libérez l’Algérie
Aujourd’hui le peuple va libérer l’Algérie
Libérez, libérez, libérez l’Algérie

Nous aspirons à vivre en paix et non dans l’indignité
Que chacun prenne la part qui lui revient
Au pays du droit et de la justice,
Une éducation pour nos enfants, fondement des générations futures
Une culture propre et une presse libre et non enchaînée

Aujourd’hui le peuple va libérer l’Algérie
Libérez, libérez, libérez l’Algérie
Aujourd’hui le peuple va libérer l’Algérie
Libérez, libérez, libérez l’Algérie

Aujourd’hui nous avons pris notre responsabilité, nous sommes sortis pour le changement
En tant que jeunesse algérienne ; nos intentions sont saines et ne cherchons que le bien
Jamais nous ne renoncerons, advienne que pourra
La main dans la main, par Dieu nous arriverons et notre grand rêve se réalisera

Aujourd’hui le peuple va libérer l’Algérie
Libérez, libérez, libérez l’Algérie
Aujourd’hui le peuple va libérer l’Algérie
Libérez, libérez, libérez l’Algérie

Mère multiplie les prières, tes enfants s’apprêtent à sortir [Première strophe en kabyle, NdT]
Ils vont marcher pour la liberté, mère tes enfants sont civilisés
Ils revendiquent la démocratie, des roses et du jasmin
Dans une marche pacifique, demandant le changement

Aujourd’hui le peuple va libérer l’Algérie
Libérez, libérez, libérez l’Algérie
Aujourd’hui le peuple va libérer l’Algérie
Libérez, libérez, libérez l’Algérie

Traduction libre du site Lelibrepenseur.org

Sachant que traduire, c’est trahir, cette traduction vise simplement à rendre le sens général du texte tout en restant le plus fidèle possible à l’original. Il n’est pas aisé en effet de traduire certains idiomes.