Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
À la une

La procession du rien, par Lotfi Hadjiat 

La conception de la création ex-nihilo issue d’interprétations religieuses ou mythologiques a longtemps été battue en brèche par les esprits empiriques. Les Romains disaient déjà ex-nihilo nihil fit, c’est-à-dire « rien ne vient de rien ». À partir du XVIIIe siècle, le mouvement scientifique en vint à considérer que seuls les transformations de la matière génèrent les formes et les font varier. « Rien ne se perd, rien ne se créer, tout se transforme », disait Lavoisier, s’inspirant d’Anaxagore. Aujourd’hui, les choses se sont inversées, la science moderne est clairement devenue ex-nihiliste.

À la une

La mort d’Israël, par Lotfi Hadjiat 

Mais que se passe-t-il en Israël ? L’extrême-droite de l’extrême-droite menace de faire exploser l’extrême-droite ! Bigre. Moshé Yaloon, ministre de la défense démissionnaire, membre du Likoud, parti d’extrême-droite tendance extrémiste, a déclaré tout récemment : « des éléments extrémistes et dangereux ont pris le contrôle du pays ». Et moi qui étais persuadé que ces « éléments » en avait déjà pris le contrôle total en 1948…

À la une

La lyre désaccordée, par Lotfi Hadjiat 

L’intellect est un don de Dieu à l’homme pour lui permettre de distinguer l’être du simulacre. Ce don peut ainsi devenir un pont vers l’être, vers Dieu. Car il n’y a d’être que divin et de simulacre que humain. Condamner l’usage de l’intellect dans la religion comme le font les « fous d’Allah » est donc une grave offense à Dieu (Allah rend sage et Satan rend fou, on n’est donc fou que de Satan). L’intellect peut cependant prendre aussi une mauvaise direction et nous perdre, les dérives de la science moderne nous le montrent bien.

À la une

Le vent a tourné, par Lotfi Hadjiat 

Les complotistes ne cessent de se lamenter sur les machinations criminelles à grande échelle de puissances financières occultes mondialistes, comme si ces gangsters enragés en col blanc étaient les meilleurs au noble jeu d’échecs. Certes, il y a complot, le millénaire complot de Satan-le-mondialiste contre l’humanité, mais la créature satanique n’est pas la meilleure aux échecs ; le Créateur joue mieux aux échecs que toutes les créatures réunies. Et il semblerait que le vent messianique de la rupture radicale avec la vermine mondialiste se soit enfin levé.

À la une

Le seul moyen d’enrayer le système, par Lotfi Hadjiat 

De plus en plus nombreux sont ceux qui veulent briser le système moderne inique actuel en revendiquant plus de liberté. Dissipons ici un malentendu. La liberté n’est pas l’accomplissement de nos désirs mais de notre volonté. Ainsi, la volonté est donc libre lorsqu’elle maîtrise les désirs vers son accomplissement. Nous avons donc seulement la liberté de maîtriser nos désirs, ceux qui s’y laissent aller en sont les esclaves. La « liberté des désirs » que la modernité maçonnique tente d’imposer au monde à coup de bombardements, conduit paradoxalement à la pire servitude, la pire car celle-ci a été nommée « liberté »… par des esclaves arrivés malheureusement au pouvoir, esclaves de leurs désirs (de puissance sans limite, de domination sans partage… ), esclaves de Satan.