Comment est-il possible d’être aussi lent dans le traitement d’une affaire aussi grave où le commun des mortels est quand même en droit de s’attendre à une réaction judiciaire au scandale Alexandre Benalla ?! Nous sommes ici face à plusieurs chefs d’accusation dont le « parjure » et après les accusations du chef de cabinet de l’Élysée nous somme face à un « faux en écriture publique » qui a permis au franc-maçon Alexandre Benalla de détenir 2 passeports diplomatiques ainsi que 2 passeports de service qui lui ont permis de voyager dans le monde entier et de rencontrer des chefs d’État afin de faciliter son business ! C’est spectaculaire de bêtise et ça démontre à quel point le régime actuel brille par son amateurisme et son incompétence !


L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron à l’Élysée est entendu par les enquêteurs de la police, cinq jours avant de s’exprimer à nouveau face aux sénateurs.

Il est de retour face aux enquêteurs. Ce jeudi 17 janvier, il a été annoncé par plusieurs médias dont l’Agence France Presse et Le Parisien qu’Alexandre Benalla avait été placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête ouverte sur l’utilisation qu’il a faite de ses passeports diplomatiques à la suite de son licenciement de l’Élysée.

Le 29 décembre, une enquête préliminaire pour « abus de confiance » et « usage sans droit d’un document justificatif d’une qualité professionnelle » avait été ouverte après des révélations de Mediapart. Le site rapportait que l’ancien conseiller d’Emmanuel Macron aurait utilisé ses passeports diplomatiques dans le cadre de voyages privés. Le ministère des Affaires étrangères avait dans la foulée fait savoir qu’il avait plusieurs fois tenté, sans succès, de se voir restituer les documents.

Il avait fallu attendre le mercredi 9 janvier et l’ampleur impressionnante prise par ces révélations pour que celui qui avait aussi été le responsable de la sécurité de la campagne présidentielle victorieuse d’Emmanuel Macron restitue, par l’intermédiaire de son avocat, ses passeports aux enquêteurs.

L’enquête sur les passeports d’Alexandre Benalla élargie aux faits de « faux et usage de faux »

Les policiers de la brigade de répression de la délinquance à la personne ont par ailleurs élargi l’enquête sur Alexandre Benalla

Photo d’illustration : L’enquête sur Alexandre Benalla a été élargie aux infractions de « faux et usages de faux », a annoncé le parquet de Paris. ASSOCIATED PRESS

Paul Guyonnet – HuffPost