Le dernier rapport publié par l’ANSM ce 26 février fait état d’un nombre très important d’effets secondaires, de la faible gravité au décès en passant par des AVC, des hypertensions, des paralysies, des malaises… Le Midi libre a publié un article recensant ces effets secondaires ; malheureusement, très peu de médias en parlent. Il faut rappeler à nos lecteurs que très peu d’effets secondaires sont signalés à la pharmacovigilance en France depuis toujours, il s’agit d’un pourcentage ridicule par rapport à la réalité clinique de terrain.


Résultats :

  • AstraZeneca : 971 cas dont 1 décès, 4 cas graves dont 1 AVC.
  • Pfizer-BioNtech : 5331 cas dont 169 décès ! C’est le vaccin de loin le plus injecté en France ! 75 cas de HTA et 56 de troubles du rythme. Certainement bien plus que ce que peut cause l’hydroxychloroquine sur toute une année… Ainsi que 10 cas de paralysies faciales.
  • Moderna : 148 cas dont 9% graves sur 129.510 injections !


On ne retrouve pas dans ce rapport le nombre exact des injections de chaque vaccin au total ou sur la période étudiée, ce qui rend impossible d’avoir une vision claire de la situation. De plus, on aimerait connaître l’avis d’experts indépendants concernant le pourcentage des effets secondaires de ces 3 vaccins par rapport aux autres vaccinations, type grippe, ROR…



Dans un rapport publié ce vendredi 26 février, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) fait le point sur les effets secondaires observés pour les vaccins AstraZeneca, Pfizer/BioNTech et Moderna, quelques semaines après le début de la campagne de vaccination contre le coronavirus en France.

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a dévoilé ce vendredi 26 février son rapport complet sur les effets secondaires observés depuis le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19 en France. Ce document, qui compile et analyse les observations des centres de pharmacovigilance répartis sur tout le territoire, permet une cartographie précise des effets secondaires, vaccin par vaccin.

Le vaccin AstraZeneca

Sous haute surveillance après des signalements par le personnel médical, le vaccin AstraZeneca a été responsable de 971 cas d’effets indésirables entre le 6 et le 18 février – date de fin de l’étude – selon l’ANSM. 93 % de ces cas correspondent à des syndromes grippaux qui surviennent en majorité dans les 24 h qui suivent la première injection. Quatre cas jugés graves ont été répertoriés, parmi lesquels un décès, un accident vasculaire cérébral et des pertes de goût.

Le vaccin Pfizer/BioNTech

Il est aujourd’hui le vaccin le plus injecté en France. Le médicament mis au point par les laboratoires Pfizer et BioNTech a été signalé 5331 fois pour des effets indésirables entre le 27 décembre et le 18 février. 169 personnes qui ont reçu le vaccin sont depuis décédées, sans qu’aucun lien avéré n’ait été établi avec l’injection.

Là aussi, les syndromes grippaux sont pointés du doigt, principalement après la deuxième dose. Fièvre, frissons, myalgie… mais aussi des symptômes plus graves comme de l’hypertension artérielle accompagnée de malaises et de maux de tête, repérés 75 fois durant l’étude. 56 cas de trouble du rythme cardiaque ont aussi été recensés, tout comme 10 cas de paralysie faciale.

Le vaccin Moderna

Enfin le vaccin Moderna a été mis en cause dans 148 cas depuis le 22 janvier, dont 9 % de cas graves précise La Dépêche. Un décès a été signalé. Au total, 129 510 personnes ont reçu au moins une injection de ce vaccin. La plupart des effets secondaires se sont résumés à des affections de la peau, des affections musculosquelettiques et gastriques. Parfois, le système nerveux a aussi été impacté.