Pour une fois ce n’est pas notre site qui diffuse cette information mais bien la presse officielle qui démontre à quel point les membres des conseils scientifiques qui gravitent autour de l’exécutif sont stipendiés par Big Pharma depuis des années ! Comment peuvent-ils avoir la moindre crédibilité avec de tels conflits d’intérêts ?

Ceci, vous en conviendrez, n’est pas très sérieux et démontre à quel point la situation est grave.


Au sein des deux conseils scientifiques qui épaulent le gouvernement dans ses choix face à l’épidémie, plusieurs de ses membres ont des liens d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique et ont reçu des dizaines de milliers d’euros de la part de grands laboratoires.

C’est un secret de polichinelle : les lobbies pharmaceutiques vont jouer un grand rôle, aux côtés des gouvernements, dans la lutte contre la pandémie de coronavirus Covid-19 qui se joue actuellement. Selon les informations de Marianne et de Mediapart, plusieurs membres des deux conseils scientifiques sur lesquels le gouvernement se repose dans sa prise de décision auraient des liens d’intérêts importants avec des laboratoires. Par exemple, l’un d’eux s’est vu verser plus de 250 000 euros entre 2014 et 2019, selon les chiffres de la base publique Transparence santé. Et rien qu’en 2018, « Big Pharma » a déboursé 1,36 milliard d’euros aux professionnels de santé, selon une enquête de la presse régionale parue en janvier dernier.

450 000 euros d’avantages versés aux membres des conseils scientifiques

Si ces relations n’empêchent pas l’indépendance, celle-ci est toutefois sérieusement remise en question. Une étude universitaire publiée en novembre 2019…


Image d’illustration. Conseil scientifique – Photo ⓒ Thibaud Moritz-POOL/SIPA

Valeurs Actuelles

3 avril 2020