Revoir le professeur Yazdan Yazdanpanah faire cette déclaration trois mois après qu’il l’eut tenue,  affirmant que le risque d’une épidémie violente en France était extrêmement faible est d’autant plus choquant qu’absolument personne ne le lui reproche aujourd’hui, contrairement au professeur Didier Raoult devenu la cible privilégiée de toutes les attaques ! C’est d’autant plus grave que Yazdan Yazdanpanah a menti sur toute la ligne concernant les capacités de la France à tester et isoler les patients puisque nous n’avions ni les tests, ni les masques et certainement pas les moyens de contenir l’épidémie. C’est d’autant plus le cas que la France s’est précipitée à interdire le seul traitement du Covid-19 en inventant des prétextes d’une grande stupidité comme ces fameux effets secondaires mortels !



Le chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Bichat de Paris a fait un point sur les premiers cas détectés de coronavirus en France, où sont hospitalisés deux personnes portant le virus.


Source : BFMTV