On a comme l’impression que c’est un désastre pour Big Pharma et plus précisément Pfizer ainsi que la Commission européenne. On va bien s’amuser avec les données piratées quand elles seront mises en ligne pour voir exactement ce qu’il en est de cette vaccination hasardeuse…


Les hackers cherchent à jeter le discrédit sur ce vaccin, en accusant les deux entreprises d’une « incroyable fraude ».

Les hackers qui, en décembre, ont réussi à voler des documents réglementaires du vaccin Pfizer/BioNTech sur les serveurs de l’Agence européenne des médicaments (AEM), viennent de passer à l’action. Ces données ont en effet été publiées en ligne, explique l’organisme dans un communiqué, sans plus de précisions.