Est-il utile de rappeler que Victor Fabius, directeur associé du cabinet McKinsey qui gère la vaccination et conseille Macron, est le fils de Laurent Fabius le « responsable mais pas coupable » des morts de l’affaire du sang contaminé (en mars 2005, sur les 1 350 hémophiles infectés au total, 600 étaient décédés, 1000 en 2018). Il est également le frère de Thomas Fabius, poursuivi par la justice aussi bien française qu’américaine pour diverses escroqueries (faux, escroquerie et blanchiment présumés)…

Faut-il ajouter à cela la condamnation catastrophique de McKinsey dans le cadre du scandale génocidaire des opioïdes de synthèse aux États-Unis à une amende de plus d’un demi milliard de dollars. Il est question d’un massacre, ces dernières années, de près de 70 000 personnes par an !

L’élite criminelle ne se cache même plus, les conflits d’intérêts ne les dérangent guère, bien au contraire, c’est l’essence même de leur pouvoir et de leur stratégie de conquête.