Nous avons déjà parlé ici de l’excellent livre de Monsieur Philippe Herlin  – Pouvoir d’achat. Le grand mensonge – dans un article que vous pourrez relire ci-dessous. Il est question dans cet ouvrage des mensonges officiels de l’État via l’INSEE, à propos de tous les indicateurs économiques, notamment celui du pouvoir d’achat, de la croissance…

Vous pourrez, aux pages 29 et 54 de ce livre, prendre connaissance de la supercherie statistique utilisée par l’INSEE, au doux nom trompeur de « effet qualité ». Selon ce principe totalement stupide et hors du monde réel, le prix des ordinateurs comme le démontre l’image capturée ci-dessous que vous retrouverez dans le site du monde Décodex, a été divisé par 12. En d’autres termes, le prix des ordinateurs dans les supermarchés serait à moins de 100 € ce qui est totalement stupide ! Comment est-ce possible ? Pour l’INSEE, à partir du moment où les microprocesseurs de 2018 sont 50 fois plus puissants que ceux de 1998, que les disques durs de 2018 sont 30 fois plus gros que ceux de 1998, le prix à la vente est divisé, car vous bénéficiez d’un meilleur service !!! Quel est le fou qui a osé pondre un tel raisonnement ?

Ils ont beau être plusieurs milliers à travailler à l’INSEE et dépenser un demi milliard d’euros de budget par an, Ils ont beau afficher des diplômes de statistiques, ce raisonnement ne fonctionne pas du tout puisque si vous voulez acheter un ordinateur aujourd’hui à votre enfant ou pour vous-même, vous débourserez entre 500 et 1000 euros pour un appareil de gamme moyenne et beaucoup plus si vous voulez être à jour au niveau des logiciels et des performances, avec la plus grande compatibilité possible ! Même un ordinateur d’occasion est nettement plus cher !



Cela fait plus de 80 ans que le gouvernement falsifie les statistiques et manipule les données de l’économie avec des indices totalement faux, ce qui a une conséquence grave sur le travail et donc le chômage puisque les acteurs politiques vivent dans un monde irréel.

Il est pourtant très simple de comprendre le travail de Monsieur Philippe Herlin en examinant le graphique ci-dessus qui indique une baisse de 90% sur les prix des ordinateurs ! Les super journalistes du Monde, spécialisés dans la chasse aux fake news, ont d’une manière grotesque et stupide repris les chiffres officiels sans les étudier ni les décortiquer. Ils ont démontré ainsi leur totale inutilité, d’autant qu’ils se présentent comme les grands justiciers des temps modernes, luttant contre la propagation de fausses nouvelles ! En fait, ils ne sont rien d’autre que les relais de la propagande officielle, ils ne doivent d’ailleurs leur survie qu’à la subvention annuelle versée par l’État à coup de milliards d’euros. Ils ont une belle charte journalistique, ils sont une bonne douzaine de professionnels de l’information, leur patron Samuel Laurent parade dans les médias officiels et notamment sur France 5 pour donner des leçons de journalisme et de respect de la vérité et pourtant ils ont été incapables de voir ce gigantesque éléphant rose déambuler au milieu du salon ! En réalité, il leur est impossible de remettre en cause ces chiffres car cela ferait s’effondrer près d’un siècle de mensonges et de manipulations que personne ne peut assumer professionnellement au risque de vite se retrouver au chômage.

Bref, le système politico-médiatique moderne passe son temps à mentir à la population et à la manipuler. Pour gagner un peu de crédibilité, il a même osé créer des officines censées rétablir la vérité tout en continuant à mentir puisqu’elles diffusent les chiffres officiels de ces gouvernementeurs !


L’équipe du Décodex :

Samuel Laurent – responsable
Jonathan Parienté – responsable adjoint
Jérémie Baruch – journaliste
Pierre Breteau – journaliste de tableurs, cartographe
Gary Dagorn – datajournaliste
Agathe Dahyot – graphiste et designer de l’information
Mathilde Damgé – journaliste
Anne-Aël Durand – journaliste
Maxime Ferrer – journaliste, développeur éditorial
Adrien Sénécat – journaliste
Maxime Vaudano – journaliste


Un livre de Philippe Herlin, très intéressant, Pouvoir d’achat, le grand mensonge, qui démontre encore une fois l’absurdité des statistiques surtout lorsqu’elles sont contrôlées par un État menteur et spoliateur. Les arguments sont solides étant donné que les techniques de calcul relèvent quasiment de la charlatanerie. Non seulement des postes de dépenses très importants comme le logement ne sont pas inclus dans le calcul mais nous apprenons que les produits pris en compte dans les paniers des consommateurs demeurent secrets (sic) ! Reste à savoir si le livre traite du pourquoi de ce mensonge d’État ! Nous reviendrons en parler ici dès que nous aurons achevé la lecture de cet ouvrage.