Depuis samedi dernier et l’agression verbale d’Alain Finkielkraut, les élites politiques ou médiatiques sont déchaînées, elles ne se retiennent plus, c’est open bar. Alors que les croix gammées fleurissent et se multiplient, comme par magie, sur le territoire, les musulmans sont désignés comme étant les seuls responsables de cette vague d’antisémitisme ! Du jamais vu ! On apprend maintenant que plus on va à la mosquée, plus on est antisémite ! Valls a même expliqué que la culture musulmane est fondamentalement antisémite !

Salim Laïbi a longuement expliqué et démontré dans son dernier livre Ils aiment l’islam. Anthologie des écrits des grands auteurs occidentaux que la réalité est toute autre. Toute l’histoire de la civilisation islamique démontre l’inverse à qui sait encore lire. On parle bien sûr des livres d’histoire écrits par les Occidentaux et non par des musulmans. De surcroît, nous pouvons déjà rappeler que les juifs ont été sauvés à deux reprises de la persécution en Europe. La première fois grâce à la conquête de la péninsule ibérique, en libérant les juifs du joug des Wisigoths. La deuxième fois ce sera à la chute de Grenade lorsque les juifs ont préféré immigrer en terre musulmane – en Afrique du Nord et à Salonique – par centaines de milliers au lieu de rester en Espagne où on leur laissait le choix entre la conversion et… la mort ! Oser dire aujourd’hui que la culture musulmane est fondamentalement et foncièrement antisémite relève de la subversion et de la propagande. Pourquoi reste-t-il autant de juifs au Maroc si les musulmans étaient si antisémites ?! Pourquoi en reste-t-il en Iran alors que grand pays est présenté dans les médias comme le pays le plus intégriste au monde ?


« Selon nos travaux, il y a une corrélation entre le fait d’aller plus ou moins souvent à la mosquée et la proportion à partager des opinions antisémites. » dixit Dominique Reynié.


En réalité, on peut constater qu’il existe deux antisémitismes en France. L’antisémitisme réel, dans la vraie vie, qui est très faible et c’est tant mieux. Puis il y a le deuxième antisémitisme, l’antisémitisme virtuel, médiatique, qui est au moins 100 fois supérieur au réel. On a l’impression que les juifs se font assassiner quotidiennement dans la rue et voient brûler leurs synagogues tout autant. Heureusement qu’il suffit de lire certains commentaires et témoignages sur Internet notamment d’un certain Monsieur Sitruk qui est le fils du représentant de la communauté juive du Var à Draguignan. On le voit sur la photo ci-dessous participer à une manifestation contre l’antisémitisme aux côtés du mufti du Var allant jusqu’à échanger leurs couvre-chefs. En d’autres termes, cette seule image désintègre toute la théorie de Dominique Reynié.