Malheureusement, il n’est pas question seulement des chips Pringles mais de plein d’autres marques. Nous avons dénoncé la dangerosité de ces produits industriels il y a déjà plus de 13 ans en faisant la promotion notamment du livre de Madame Corinne Gouget concernant la dangerosité des additifs alimentaires et des auxiliaires technologiques. Il serait temps et essentiel que les gens réalisent à quel point la nourriture industrielle est dangereuse pour la santé de tous, surtout celles des plus petits !


Vous aimez les chips Pringles ? Vous n’êtes pas le seul !

Moi aussi ! Enfin, jusqu’à ce que je fasse des recherches sur ces fameuses chips. Il y a d’abord une chose incroyable à savoir sur ces chips industrielles reconstituées. Les Pringles ne sont pas faites à partir de pommes de terre ! Oui, oui vous avez bien lu. Ça paraît incroyable mais c’est bien la réalité. Et ce n’est pas moi qui le dis, c’est le fabricant des Pringles lui-même !

En effet, le fabricant des Pringles est même allé jusqu’à soutenir que la teneur en pommes de terre de leurs chips est tellement faible que l’on ne peut pas les considérer comme étant à base de pommes de terre ! Le fabricant espérait ainsi éviter une taxe au Royaume-Uni car les chips y sont considérées comme un produit de luxe. Mince alors ! Si les chips Pringles ne sont pas élaborées à partir de pommes de terre, alors quels sont leurs principaux ingrédients ?

Comment sont faites les chips Pringles ?



Pour commencer, on élabore une espèce de bouillie à base de riz, de blé, de maïs et de flocons de pommes de terre. Cette substance pâteuse est ensuite aplatie et avancée sur un tapis roulant jusqu’à des moules, où les chips sont alors façonnées en leur forme caractéristique de tuiles incurvées, ce qui permet de les empiler facilement. Puis, les tuiles continuent leur chemin sur tapis roulant, à travers un bain d’huile bouillante, après quoi elles sont séchées par soufflage et pulvérisées d’arômes en poudre. Enfin, elles sont transférées sur un tapis roulant à vitesse ralentie qui les empile et les met en tubes. Et voilà, maintenant les « chips » Pringles sont prêtes à être croquées par nous, les consommateurs naïfs…​Si les gens mangent des chips, c’est parce qu’ils adorent leur goût et leur texture croustillante. Mais en réalité, peu de personnes savent que, parmi les nombreux aliments transformés, les chips font partie de ceux qui contiennent le plus de substances toxiques. Et ce, qu’elles soient élaborées à partir de flocons de pommes de terre ou pas d’ailleurs. ​

Ces chips sont bourrées d’acrylamide, un dérivé chimique cancérigène. ​



Paradoxalement, un des ingrédients les plus dangereux des chips n’est pas intentionnellement ajouté par les fabricants. Il s’agit de l’acrylamide, un sous-produit de fabrication. Cette substance potentiellement neurotoxique est reconnue comme cancérigène avéré. L’acrylamide se forme lorsque les aliments riches en glucides sont cuits à haute température (cuisson au four, à l’huile, rôtissage ou même grillage). Or, les chips et les frites, que tout le monde adore, font partie des aliments qui contiennent le plus d’acrylamide. Mais ce n’est pas tout. Il y a plein d’autres aliments qui peuvent eux aussi contenir de l’acrylamide lorsqu’ils sont cuits ou transformés à des températures supérieures à 100 °C. En règle générale, cette substance toxique se forme lorsque la cuisson assèche la surface de l’aliment et lui donne une couleur brune ou dorée comme ici :​



de fait, l’acrylamide peut se former dans les aliments suivants : – les pommes de terre : chips, frites et autres formes de pommes de terre grillées ou cuites dans de l’huile. – les céréales : croûtes de pain, pain grillé, céréales de petit déjeuner grillées au four et de nombreux snacks transformés. – le café : grains de café grillés par torréfaction et le café moulu. Étonnamment, les alternatives au café à base de chicorée, telles que la Ricoré, contiennent 2 à 3 fois PLUS d’acrylamide que le café traditionnel !​

Pourquoi vous devriez éviter de manger des Pringles​.



Comme vous pouvez le voir dans les ingrédients ci-dessus, les chips Pringles ne peuvent pas être considérées comme un aliment normal. La liste d’ingrédients est tellement longue que ça donne mal à la tête, rien que d’essayer de la lire ! Sachez que quasiment toute leur valeur nutritive est perdue lors du procédé de transformation. Autant vous dire que ça n’apporte pas grand-chose de positif à votre corps… En plus, les tuiles Pringles sont frites dans des mauvaises graisses. Bien entendu, toutes les graisses alimentaires ne sont pas mauvaises, mais celles utilisées par Pringles le sont clairement. Comme si cela ne suffisait pas, le fabricant ajoute aussi des additifs alimentaires super douteux pour « rehausser » le goût des chips. Sauf que ces additifs chimiques agissent également sur votre cerveau en créant un besoin maladif de manger toujours plus de chips ! Vous comprenez mieux maintenant pourquoi vous avez l’impression qu’une fois que vous commencez à manger des Pringles, vous ne pouvez plus vous arrêter ! Ce n’est pas juste une impression… Les chips Pringles sont l’antithèse d’une alimentation saine. Elles sont transformées et sont beaucoup trop riches en amidon et en matières grasses. Sans parler du fait que ces chips sont élaborées à partir d’ingrédients de très basse qualité. Et comme, on a tendance à les grignoter tard dans la soirée, l’organisme a beaucoup de mal à les digérer. De plus, ce type d’aliment déshydrate votre organisme (puisque les chips sont bourrées d’huiles végétales difficiles à absorber et ne contiennent pas d’eau, contrairement aux légumes). Grignoter quelques chips Pringles de temps à autre ne va pas vous tuer… En revanche, si vous en consommez régulièrement, il est clair que vous sacrifiez votre santé… Je ne sais pas vous, mais à chaque fois que je mange des Pringles tard dans la soirée, je dors mal et quand je me réveille, je me sens fatigué, ballonné, déshydraté et j’ai les jambes lourdes. Pour une alternative plus saine aux Pringles, faites du pop-corn maison avec de l’huile d’olive ou de l’huile de lin. Ce n’est peut-être pas l’idéal en termes de valeur nutritive, mais au moins vous utilisez une huile fraîche et de qualité. Ou encore mieux, préparez-vous des frites avec des patates douces.

Les chips cuites au four peuvent être PIRES que celles cuites dans l’huile !



Vous ne mangez pas de Pringles mais vous achetez des chips cuites au four pour surveiller votre santé ? Normal, car les fabricants les vendent comme étant une alternative plus « saine » que les chips préparées dans de l’huile. Mais en réalité, souvenez-vous que l’acrylamide se forme lorsque les aliments sont cuits à haute température, y compris la cuisson au four. Selon les données de l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (la FDA), les chips cuites au four peuvent contenir jusqu’à 3 fois plus d’acrylamide que les chips « traditionnelles » ! À noter que ce phénomène s’applique aussi à la cuisson de plein d’autres aliments. Par conséquent, de tous les types de cuisson à haute température, la cuisson au four des pommes de terre est peut-être la plus nuisible à votre santé. Alors, n’oubliez pas que TOUTES les variétés de chips contiennent de l’acrylamide ! Qu’elles soient naturelles ou pas, préparées au four ou dans de l’huile, toutes les chips ont des effets néfastes sur votre taux d’insuline !

L’acrylamide n’est pas le seul danger



Lorsque les aliments sont cuits à haute température, l’acrylamide n’est pas la seule substance toxique susceptible de provoquer une modification de votre ADN. Les résultats de l’étude HEATOX réalisée par l’UE, montrent qu’il y a plus de 800 substances qui se forment durant la cuisson à haute température, dont 52 sont potentiellement cancérigènes. Outre le fait que l’acrylamide représente un danger réel pour la santé publique, le projet HEATOX conclut aussi que l’on est beaucoup moins susceptible d’ingérer des substances toxiques lorsque l’on mange des aliments cuisinés à la maison (par opposition aux aliments préparés dans des restaurants ou par procédés industriels). Bien évidemment, le risque zéro n’existe pas. Selon leurs calculs, si l’on met en oeuvre la totalité des recommandations existantes, il est possible de réduire de 40% votre consommation en acrylamide. En règle générale, la cuisson à haute température de vos aliments est déconseillée. Voici les substances toxiques les plus connues qui se forment durant la cuisson à haute température. Les amines hétérocycliques (AHC) : aussi liées au cancer, elles se forment notamment dans la partie noire de la viande grillée lors de la cuisson à haute température. Par conséquent, évitez à tout prix de carboniser votre viande, et évitez de manger les parties noires. Les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) : pendant la cuisson des aliments, les gouttes de graisse qui dégoulinent sur une source de chaleur se transforment en fumée. Par la suite, cette fumée pénètre la viande et peut la contaminer avec les HAP cancérigènes. Les produits terminaux de glycation (PTG)…


Comment économiser

Le 21 Novembre 2019