Mordu à la jambe par un reptile qui lui boit son sang, un homme pointe son flingue sur la bête, mais celle-ci riposte en clamant : « serais-tu intolérant, au point de me tuer !!! ». Et l’homme lâche son flingue. Résumé de la société moderne.

~~~

L’humanité ne devrait pas tolérer les ennemis de l’humanité et pourtant elle les tolèrent, elle leur obéit, elle les adule, elle leur voue un culte, elle les déifie !

~~~

Lorsqu’elle devient le principe moral fondateur, la tolérance mène précisément à la mort de la morale, et à la mort tout court, à la destruction. Quand l’agneau tolère le loup… quand la poule tolère le renard… quand les hommes tolèrent l’usurier…

~~~

L’intolérance est un principe universel qui dépasse le strict cadre moral, le bien ne tolère pas le mal, le vrai ne tolère pas le faux, l’honnêteté ne tolère pas l’arnaque, l’exact ne tolère pas l’inexact, le juste ne tolère pas l’injuste, le propre ne tolère pas le sale, la vertu ne tolère pas le vice, le travail ne tolère pas le parasite, la qualité ne tolère pas la médiocrité et l’amour ne tolère pas la haine. Et puis surtout, la vie ne tolère pas la mort.

~~~

Le relativisme moral est devenu l’opium des peuples occidentaux qui les détruira.

~~~

Le relativisme moral est une idéologie qui affirme qu’il n’y a pas de vérité morale et qu’il n’y a donc que des points de vue moraux qui se valent tous et qui ont tous droit de cité. Pour cette idéologie, tous les points de vue moraux doivent donc être tolérés, excepté le point de vue moral qui hiérarchise les points de vue moraux et qui ne tolère précisément pas certains points de vue moraux, en particulier le relativisme moral. Ce relativisme moral qui ne tolère pas le « hiérarchisme » moral, prône donc la tolérance tout en n’étant pas tolérant !

~~~

En ne tolérant pas le « hiérarchisme » moral, le relativisme moral établit donc une hiérarchie morale ! Et cette hiérarchie, la voici : le relativisme moral est louable et le « hiérarchisme » moral est condamnable. Le relativisme moral est une contradiction dans les termes qui s’auto-détruit.

~~~

Tolérance est synonyme de dépravation, la preuve : une « maison de tolérance » est un lieu de prostitution. Malheureusement, de la maison de tolérance à la société de tolérance, il n’y a qu’un pas. Et de la société de tolérance à la civilisation de tolérance, il y a un autre pas qui a déjà été franchi. La tolérance à la corruption est mondialisée.

~~~

Disons-le tout net, l’intolérance morale est une vertu et la tolérance morale est un vice.

~~~

« Tolérance morale », il y a ici contradiction dans les termes. Car le bien ne peut tolérer le mal. Ou alors il faut admettre le « vice vertueux », « la vertu vicieuse », ou encore « l’altruisme intéressé » de Jacques Attali. C’est cette espèce de tolérance sémantique qui fonde la propagande du Pouvoir actuel.

~~~

L’idéologie de la tolérance est la fausse-monnaie de l’usurier, de l’escroc, du criminel.

~~~

Tolérance sociale, psychologique, culturelle, religieuse… tout cela a du sens. L’arnaque idéologique consiste à amalgamer ces tolérances qui ont du sens avec cette tolérance morale qui n’a aucun sens.

~~~

C’est parce qu’il y a intolérance morale qu’il y a possibilité de pardon, que celui-ci a un sens.

~~~

Dans un régime de totale tolérance morale, l’idée même de pardon devient absurde.

~~~

Si l’intolérance morale régnait en maître sur la planète, il n’y aurait plus aucun problème d’intolérance raciale. Ni aucun problème de tolérance raciale.

~~~

Tolérance au mensonge, au simulacre, au vice, à l’art de la diversion… telles sont les mamelles de la politique occidentale.

~~~

Ne nous y trompons pas, l’accomplissement de la tolérance c’est la tolérance au Veau d’or, c’est-à-dire à la tyrannie la plus sordide.

~~~

Que l’on ne se méprenne pas, l’amour est certes intolérant, il ne tolère pas la tromperie, mais même l’amour inconditionnel est intolérant, il voue à l’exil tout être qui le trahit.

~~~

La société moderne fut créée au tristement célèbre tribunal de Nuremberg, une société qui se voulait absolument tolérante, après la Shoah. Mais cette société moderne shoahtique ne tolère pas la seule chose qu’il faut tolérer : le doute, la contradiction, la contestation…

Lotfi Hadjiat 

Suivre ses travaux ici : http://leblogdelotfihadjiat.unblog.fr