petrobras-jpg
Enquête anticorruption au Brésil: Petrobras récupère 200 millions de dollars © AFP / VANDERLEI ALMEIDA AFP/Archives

Tous les pays du monde entier sont gangrénés par une corruption qui n’a plus de limites puisqu’il est question plus de pillage que de commissions à 10 %. Les banksters apatrides cachent l’argent de ces voyous et les gouvernements occidentaux font semblant de ne rien voir… Ainsi va le monde moderne !


Le groupe pétrolier public Petrobras, au centre d’un gigantesque scandale de corruption au Brésil, a annoncé jeudi avoir récupéré 654 millions de réais (200 millions de dollars) dans le cadre de l’enquête tentaculaire « Lavage-express ».

Avec cette somme, résultant d’accords de collaboration passés avec la justice par des personnes impliquées dans le scandale, le total des fonds restitués à Petrobras depuis le lancement de l’enquête en 2014 atteint 1,48 milliard de réais (470 millions de dollars), a précisé le groupe dans un communiqué.


Le siège de Petrobras à Rio de Janeiro le 12 décembre 2014 © VANDERLEI ALMEIDA AFP/Archives
Le siège de Petrobras à Rio de Janeiro le 12 décembre 2014 © VANDERLEI ALMEIDA AFP/Archives

« Cela représente presque 20 % de sommes détournées que nous avons identifiées », a déclaré le président de Petrobras, Pedro Parente, lors d’une conférence de presse à Curitiba (sud).

C’est dans cette ville du sud du Brésil que sont traités la plupart des dossiers de l’opération « Lavage-Express », qui a mis au jour un vaste réseau de versements de pots-de-vin lié notamment aux marchés publics de Petrobras.

« Il s’agit de la plus grande restitution de fonds de ce type dans l’histoire du Brésil », a souligné Daltan Dagnol, procureur en charge de l’enquête.

Petrobras ajoute avoir été « reconnue comme la victime des actions mises au jour par l’enquête » et indique que « des mesures judiciaires continueront d’être prises contre les entreprises et personnes, dont des anciens fonctionnaires et hommes politiques, qui ont porté atteinte à ses finances et à son image ».

L’opération « Lavage-express » a permis de mettre sous les verrous pour corruption des dizaines de responsables politiques de tous bords et de […]


Le Point 

Source : Curitiba (Brésil) / (AFP)