Nous avons assisté un cafouillage assez lamentable au niveau de la mairie de Paris avec la déclaration du premier adjoint Emmanuel Grégoire concernant la proposition de confiner la ville de Paris intra-muros pendant trois semaines. Déjà, concrètement c’est impossible à réaliser vu le nombre de banlieusards qui viennent travailler à Paris tous les jours, c’est totalement stupide. De plus, comment peut-il justifié l’efficacité du confinement alors que le président du Conseil scientifique, le Pr Delfraissy, ainsi que quatre entre membres, vient de publier une lettre dans le Lancet demandant aux responsables politiques de changer de stratégie et de ne plus utiliser de confinement étant donné les désastres économique et sanitaire qu’il cause ! Puis, comme par magie, la nuit passée, le premier adjoint de Paris a déclaré l’inverse ce matin dans les médias pendant la conférence de presse !

Comment Emmanuel Grégoire peut-il affirmer que le confinement « fait consensus » dans le milieu scientifique alors que c’est exactement l’inverse aujourd’hui si on se réfère aux travaux du Pr Ioannidis de l’université de Stanford , les travaux de l’IHU de Marseille, les analyses du Pr Perronne, du Pr Toussaint… C’est une pure fake news légale !

Mais là où ce personnage important de la mairie nous parait dangereux et fourbe, au moins incompétent, c’est lorsqu’il va s’appuyer sur un rapport du Conseil scientifique de janvier alors que ce même Conseil a complètement changé d’avis après publication de la lettre du Lancet (cf. vidéo ci-dessous) ! En d’autres termes, il est capable de gérer la France avec des données scientifiques de 2020 !





Encombrant en réalité que tout ceci n’est que posture politique, stratégie purement électoraliste de la part des dirigeants de la municipalité parisienne dans la perspective de la présidentielle. Comment peuvent-ils jouer avec l’avenir des Français avec autant de légèreté !

Nous invitons tous les citoyens français victimes de ce genre de politiques arbitraires anti scientifiques d’utiliser ce courrier du Conseil scientifique présidé par le professeur Delfraissy en attaquant systématiquement cette décision au conseil d’État !



« La trajectoire est inquiétante et nécessite incontestablement de réfléchir à des mesures complémentaires » a estimé le premier adjoint à la maire de Paris Emmanuel Grégoire jeudi 25 février sur franceinfo, à propos de la crise sanitaire du coronavirus. Il prône un confinement strict mais court, de trois semaines, pour Paris. Et ce malgré le choix du président de la République de tout faire pour l’éviter : « La volonté d’Emmanuel Macron n’est pas un argument scientifique sanitaire suffisant pour me convaincre« , a-t-il expliqué.

Selon le premier adjoint d’Anne Hidalgo, « la situation actuelle” sous couvre-feu est « la pire parce que ce sont des demi-mesures avec de mauvais résultats« . « On ne peut pas s’imposer de vivre dans une semi-prison pendant des mois« , a-t-il ajouté. La mairie va proposer ce confinement de trois semaines au préfet et à l’agence régionale de santé afin « d’avoir la perspective de tout rouvrir » à son issue.

Interpellé par des internautes sur Twitter, Emmanuel Grégoire a toutefois précisé, dans la nuit de jeudi à vendredi, qu’une telle mesure « n’aurait de sens au moins qu’à l’échelle de l’Ile-de-France », ce qui « implique un dialogue large dans les jours à venir ».